Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Interdiction des agences de santé

Le projet de loi pour limiter les agences privées en santé est adopté

durée 08h00
19 avril 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Le projet de loi pour limiter les agences privées en santé a été adopté par l’Assemblée nationale, mardi. Tous les députés présents en chambre ont voté en faveur. 

L’objectif à long terme est d'interdire complètement les agences dès décembre 2024 pour les grands centres comme Québec et Montréal. 

La plupart des autres régions auront jusqu’en décembre 2025 pour mettre fin à l’utilisation des agences. 

En attendant, la loi déterminera les conditions permettant au secteur de la santé de recourir aux services d'une agence de placement. On prévoit également des amendes pouvant atteindre jusqu'à 150 000 $  en cas de non-respect de ces conditions. 

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, espère maintenant que de bonnes conventions collectives seront négociées avec les syndicats afin d’éviter le départ de près de 20 000 infirmières du réseau par année. 

Il assure également que beaucoup d'infirmières sont intéressées à revenir dans le réseau de la santé. 

Québec est dépendant de ces agences externes, qui fournissent aux établissements de santé publics du personnel sur demande, notamment pour pallier la pénurie de main-d’œuvre.

Le recours à la main-d’œuvre indépendante a coûté 960 millions $ au réseau public en 2022, une augmentation de 380 % depuis 2016, selon les données du ministère de la Santé.

Il représente 14,8 millions d’heures travaillées, alors qu’il en représentait 4,8 millions il y a six ans.

Thomas Laberge, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


14 mai 2024

Rapport financier 2023 : Parti Laval demande au maire de rectifier le tir

Notre média reproduit intégralement le communiqué du parti de l'opposition au conseil municipal, Parti Laval.  Au lendemain de la publication du rapport du maire de Laval concernant le Rapport financier annuel 2023, les représentants de Parti Laval, Claude Larochelle et Louise Lortie, décrient le manque de transparence de l’administration Boyer. ...

13 mai 2024

Action Laval considère que le maire s'oppose à plus de transparence

Notre média reproduit intégralement le communiqué du parti de l'opposition au conseil municipal, Action Laval.  En réponse à la proposition de mettre sur pied un Comité de Finances publiques du conseiller municipal du district Saint-Bruno pour Action Laval, David De Cotis, le Maire s’y est radicalement opposé, préférant réserver ce droit au ...

10 mai 2024

Transport en commun: l'UMQ demande plus de financement du gouvernement fédéral

Confrontée au gouvernement caquiste dans des négociations difficiles pour financer le transport en commun, l'Union des municipalités du Québec (UMQ) interpelle le fédéral. Au cours d'un sommet sur le transport collectif, qui se déroule vendredi  à Drummondville, le président de l'UMQ, Martin Damphousse, a affirmé qu'on ne parle pas du ...