Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

L'aide médicale à mourir est légale au Canada depuis 2016

Le Canada doit trancher sur la question de l'aide médicale à mourir, dit un sénateur

durée 18h00
8 janvier 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Un sénateur qui a fait pression pour que les personnes atteintes d'un trouble de santé mentale puissent demander une aide médicale à mourir (AMM) a déclaré que le gouvernement fédéral doit trancher s'il «permettra à tous les Canadiens» de choisir leurs soins de fin de vie.

L'aide médicale à mourir est légale au Canada depuis 2016 et cinq ans plus tard, un élargissement des critères d'admissibilité a été approuvé pour inclure les personnes dont le seul problème médical est une maladie mentale.

Le sénateur Stan Kutcher, psychiatre de la Nouvelle-Écosse, s'était prononcé en faveur de cet élargissement, qui devait entrer en vigueur en mars 2023 avant d'être retardé d'un an en raison des inquiétudes quant aux conséquences qu'il pourrait avoir.

Un comité mixte spécial de parlementaires a été chargé l'automne dernier d'évaluer si le système de santé était prêt pour ce changement et les libéraux doivent maintenant choisir d'aller de l'avant ou non avec l'élargissement des critères.

Le ministre de la Justice, Arif Virani, a déclaré le mois dernier à La Presse Canadienne qu'il examinerait attentivement les recommandations du comité, ouvrant ainsi la porte à un nouveau report du projet d'élargissement des critères.

Stan Kutcher, qui a fait partie du comité, affirme que les tribunaux ont statué que les demandes d'accès à l'aide médicale à mourir des Canadiens doivent être évaluées au cas par cas, et qu'il s'attend à ce que le procureur général du Canada «adhère à la Charte».

La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 18h00

Le gouvernement Legault limite la hausse de la taxe scolaire à 3 %

Comme il l'a fait les années dernières, le gouvernement Legault a annoncé vendredi qu'il limiterait la hausse de la taxe scolaire à une moyenne de 3 %. Québec s'engage d'ailleurs à verser le manque à gagner aux centres de services scolaires, qui se chiffre à 150 millions $. Le gouvernement a précisé dans un communiqué que le taux de la taxe ...

12 juin 2024

Les conservateurs votent contre la hausse d'impôt sur le gain en capital

Après huit semaines d'un silence assourdissant, les conservateurs ont finalement révélé mardi qu'ils sont contre la hausse d'impôt sur les gains en capital de plus de 250 000 $, lorsque les libéraux ont forcé la tenue d'un vote spécifiquement sur cette mesure fiscale. Tous les autres partis ont voté pour. Prenant la parole à la Chambre des ...

10 juin 2024

Gains en capital: un vote aura lieu mardi, les yeux rivés vers les conservateurs

Les conservateurs de Pierre Poilievre devront prendre position au plus tard mardi concernant la mesure qui vise à augmenter l’impôt sur les gains en capital de plus de 250 000 $, alors que les libéraux forceront un vote sur la motion de voies et moyens qu'ils ont déposée lundi. Lors d'un point de presse dans le foyer de la Chambre des communes, ...