Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Société de l'assurance automobile du Québec

La vérificatrice générale du Québec enquêtera sur le déploiement de SAAQclic

durée 12h00
12 avril 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

La vérificatrice générale du Québec a déclenché un audit sur le déploiement de la plateforme numérique de la Société de l'assurance automobile du Québec, SAAQclic, qui a connu de nombreux ratés lors de son lancement à l'hiver 2023.

Sur son site web, le bureau de la vérificatrice générale, Guylaine Leclerc, propose un formulaire de contribution pour un audit concernant «SAAQclic et ses composantes».

Dans ce formulaire, la population est invitée à fournir une description des faits qu'elle a vécus en lien avec le déploiement de SAAQclic, qui a déjà été qualifié de «fiasco» par le ministre de la Cybersécurité et du Numérique, Éric Caire.

La publication du rapport lié à cet audit est actuellement prévue pour l'hiver 2025, mais l'échéancier peut toujours être modifié, rappelle le bureau de la vérificatrice générale.

Le journal «Le Soleil», à Québec, a été le premier à révéler l'existence de cet audit de la vérificatrice générale, vendredi matin.

Lancée en février 2023, SAAQclic était présentée comme une plateforme qui allait permettre aux clients d'effectuer la plupart des transactions en ligne, notamment le renouvellement du permis de conduire, le paiement de l'immatriculation ou la prise de rendez-vous pour un examen de conduite, entre autres.

Son lancement a cependant été truffé d'embûches. Les centres de service de la SAAQ ont entre autres dû être fermés pendant deux semaines pour permettre la transition, ce qui a entraîné de longues files d'attente à leur réouverture.

L'automne dernier, le président-directeur général de la SAAQ, Éric Ducharme, a révélé que la facture du cafouillage dans la transition numérique dépassait les 41 millions $. Ce montant comprenait notamment l'embauche de 465 personnes, soit une dépense de 28 millions $ sur une base annuelle, ainsi que 6 millions $ en heures supplémentaires.

M. Ducharme est entré en poste en avril dernier, lorsque son prédécesseur Denis Marsolais a été démis de ses fonctions par le conseil des ministres dans la foulée du fiasco de SAAQclic.

La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


21 mai 2024

Action Laval veut que le maire contrôle ses dépenses

Le conseiller municipal du district Saint-Bruno,  David De Cotis, en compagnie du chef intérimaire d’Action Laval et conseiller municipal du district Val-des-Arbres,  Achille Cifelli, réagissaient aux arguments du Maire pour voter contre la proposition de geler les taxes pour le budget 2025 dans la Ville de Laval. Considérant que plutôt que de ...

14 mai 2024

Rapport financier 2023 : Parti Laval demande au maire de rectifier le tir

Notre média reproduit intégralement le communiqué du parti de l'opposition au conseil municipal, Parti Laval.  Au lendemain de la publication du rapport du maire de Laval concernant le Rapport financier annuel 2023, les représentants de Parti Laval, Claude Larochelle et Louise Lortie, décrient le manque de transparence de l’administration Boyer. ...

13 mai 2024

Action Laval considère que le maire s'oppose à plus de transparence

Notre média reproduit intégralement le communiqué du parti de l'opposition au conseil municipal, Action Laval.  En réponse à la proposition de mettre sur pied un Comité de Finances publiques du conseiller municipal du district Saint-Bruno pour Action Laval, David De Cotis, le Maire s’y est radicalement opposé, préférant réserver ce droit au ...