Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
28 novembre 2017 - 08:14

Lancement du projet Mes langues, mes livres

Par Salle des nouvelles

Une quarantaine de personnes étaient rassemblées dans la salle des Commissaires de la Commission scolaire de Laval ce matin pour participer au lancement de Mes langues, mes livres, un projet lavallois pour la valorisation de la lecture en milieu plurilingue. 

Né d’un partenariat entre la Table des partenaires en éveil à la lecture et l’écriture (TPÉLÉ) de Laval et de J’apprends avec mon enfant (JAME) et bénéficiant du soutien financier du Regroupement lavallois pour la réussite éducative (RLPRÉ), cette initiative répond à un besoin identifié par le milieu et vise à implanter une approche interculturelle dans le but de développer la littéracie auprès des familles issues de l’immigration à l’aide de stratégies adaptées à leurs réalités.

Constatant les défis d’intégration dans cette région où 44% des parents sont nés à l’extérieur du Canada, de nombreux partenaires lavallois expriment le souhait d’accompagner les familles et les enfants de cultures différentes en soutenant l’apprentissage du français, notamment par la transmission du plaisir de lire et d’apprendre aux enfants. Dans une perspective de transfert des connaissances et des expertises, le projet Mes langues, mes livres propose des formations destinées aux intervenant(e)s de la petite enfance et du milieu scolaire, dont certains agents multiplicateurs qui pourront offrir la formation au sein de leurs secteurs respectifs. La première séance de formation a d’ailleurs eu lieu immédiatement après la tenue du lancement. Des ateliers destinés aux parents allophones sont également prévus dans le but de favoriser l’intégration réussie des familles plurilingues. 

Le projet Mes langues, mes livres a été lancé dans le cadre de la Grande semaine des tout-petits, un moment propice pour susciter le dialogue sur le bien-être et le développement des enfants et de mettre en lumière les initiatives qui soutiennent la petite enfance.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.