Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
18 décembre 2017 - 10:30

Lors de la 5e édition de « L’Ultime entraînement policier »

20 000 $ amassés par les élèves du Collège Laval pour la recherche sur les maladies infantiles

Par Salle des nouvelles

Les 7 et 8 décembre derniers, les élèves de 4e secondaire ont relevé un ultime défi en s’entraînant comme les policiers de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) au Centre de performance Adrénaline. Grâce à leur détermination et leur persévérance, ils ont non seulement relevé ce défi avec brio, mais ils ont également été en mesure d’amasser un montant de 20 199 $ pour la Fondation des étoiles. Un objectif battant le record de toutes éditions confondues!

Les 200 jeunes participants ont pu compter sur le soutien d’Eric Hoziel, acteur et comédien, et de Raphaël Forcier, pilote de Formule 4. Les deux invités se sont eux aussi mesurés aux différentes épreuves de la GRC en effectuant la traditionnelle course sur tapis et en manipulant l’exigeante corde ondulatoire.

Ce défi est une belle façon de rappeler à chacun que l’effort collectif peut mener très loin. Il fait appel aux forces physique et mentale, mais aussi au cœur en sensibilisant une relève de jeunes donateurs au dépassement de soi et à l’esprit d’équipe autant qu’à la cause.

Depuis la première édition de « l’Ultime entraînement policier » en 2013, le Collège Laval a récolté un montant de plus de 77 740 $ pour la recherche pédiatrique. Chaque dollar représente une lueur d’espoir de trouver un traitement pour chaque enfant malade. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.