Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
13 février 2018 - 10:56

Conversation publique sur l’école lavalloise de demain

Par Salle des nouvelles

C’est le 12 février dernier que la Commission scolaire de Laval (CSDL) a officiellement lancé une grande conversation publique sur l’école lavalloise de demain en collaboration avec l’Institut du Nouveau Monde (INM). Cette réflexion collective, qui comprend une douzaine d’activités de consultation sur l’avenir de l’éducation à Laval, a pour objectif de réinventer l’école afin qu’elle devienne non seulement un lieu d’apprentissages, mais aussi un lieu de rassemblement pour toutes les générations. L’événement s’est déroulé en présence d’invités de marque, de partenaires de différents milieux tels communautaires, municipaux et de l’éducation, ainsi que d’un nombre élevé de citoyens et partenaires. 

Pour la présidente de la Commission scolaire de Laval, Louise Lortie, le milieu de vie joue un rôle déterminant sur la réussite scolaire et sur le dynamisme d’un quartier : « Nous souhaitons offrir à nos élèves des milieux de vie stimulants, vivants, sains, sécuritaires et qui encouragent le dépassement, la découverte et la créativité. Nous avons la conviction qu’une école innovante, une école renouvelée et modernisée est une école qui favorise la réussite. Nous croyons aussi qu’un quartier dynamique possède un lieu de rencontre pour tous les citoyens du secteur et nous voulons que l’école devienne cet endroit rassembleur. »

La ministre responsable des Aînés et de la Lutte contre l’intimidation et ministre responsable de la région de Laval, Francine Charbonneau, s’est dite fière de la démarche innovante entreprise par la CSDL : « Avec le déploiement de cette conversation publique, la Commission scolaire de Laval témoigne de sa volonté de faire les choses autrement et de développer des écoles au service des élèves et de la réussite, mais aussi au service de toute la collectivité. »

Quant au maire de la Ville de Laval, Marc Demers, qui est un partenaire privilégié dans le cadre de la présente consultation, du projet Lab-école à Laval et des enjeux liés aux nouvelles écoles lavalloises, il soutient que l’innovation dans le milieu scolaire aura des retombées positives pour toute la communauté : « Nous devons construire des écoles qui répondront aux besoins des élèves, mais aussi de l’ensemble des Lavallois. Nos élèves et nos citoyens doivent avoir accès à des installations de qualité. L’école étant au cœur des quartiers lavallois, il s’agit d’un lieu par excellence pour y développer une offre sportive, récréative, communautaire et culturelle. »

Julie Caron-Malenfant, directrice générale de l’Institut du Nouveau Monde, grand collaborateur de l’événement, salue l’initiative de la Commission scolaire de Laval. « L’INM souligne l’audace de la Commission scolaire de Laval d’interpeller la population lavalloise et les partenaires du territoire à propos de cet enjeu fondamental pour trouver des solutions innovantes aux enjeux. C’est avec fierté que nous avons accepté de contribuer à rendre cette démarche accessible au plus grand nombre de personnes concernées et intéressées à faire des écoles des lieux d’apprentissage et d’épanouissement. »

Une tournée de consultation
La conversation publique sur l’école lavalloise de demain prévoit une douzaine d’activités de consultation sur le territoire. Les élèves, les membres du personnel, les parents, les partenaires et les citoyens sont tous invités à se prononcer sur l’avenir de l’éducation à Laval. Le calendrier de consultation et les détails de l’initiative sont disponibles à www.inm.qc.ca/ecolelavalloise.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.