Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
19 juillet 2018 - 10:52

Texte commandité

Comment bien se préparer avant de concevoir un enfant ?

Concevoir un enfant est un véritable projet de vie, qui nécessite d’y être bien préparé. Si certains parents appréciaient de lire un webzine entièrement dédié à la vie de famille au quotidien, d’autres aimeraient partager leurs expériences avec d’autres parents angoissés ! Se préparer avant de concevoir un enfant passe par de nombreuses étapes, que nous allons vous détailler dans cet article !

 

Mettez toutes les chances de votre côté

 

Concevoir un enfant, ça s’accompagne d’obligations, notamment pendant la grossesse. Outre le régime alimentaire, il y a quelques étapes par lesquelles vous devez passer :

  • Les examens obligatoires, comme le dépistage VIH
  • Les prescriptions d’hygiène alimentaire, comme l’arrêt du tabac ou de l’alcool
  • Les conseils de santé supplémentaires, comme la prise d’acide folique ou de compléments

 

En parallèle de ces recommandations de santé, prescrites par votre entourage médical, vous pouvez suivre des cours d’initiation à la parenté ! Accouchement, premiers pas, premières nuits : leçons théoriques ou pratiques, vous choisissez. Cela peut vous permettre d’être moins stressés à l’idée de vivre vos premières étapes en tant que couple avec enfant. Ces cours ont lieu à diverses reprises dans la semaine, certains sont gratuits, d’autres payants.

 

Soyez bien entourés, dans une atmosphère positive

 

Le plus important, pour mener une grossesse à bien, c’est d’avoir un bon entourage familial et amical. Des gens positifs, attentionnés et chaleureux, c’est essentiel pour se sentir bien. Et si la maman se sent bien, le bébé aussi, c’est donc tout gagné !

 

Cette atmosphère positive peut aussi passer par un réaménagement de votre intérieur, à un changement de décoration pour vous sentir plus zen, peu importe. Le tout est de vous sentir bien en permanence.

 

Anticipez tout ce qui est possible

 

Une grossesse génère toujours beaucoup de stress, surtout pour les parents dont c’est le premier enfant. Ce sont les premières étapes, les premières fois, c’est donc toujours angoissant. Pourtant, vous avez tout intérêt à anticiper tout ce qui est possible, afin d’être moins stressés ou angoissés.

 

Vous pouvez, par exemple :

  • Profiter d’offres et de réductions sur les produits incontournables, comme les couches, dès les premiers mois de la grossesse
  • Organiser une chambre de bébé qui vous semble à la fois neutre, mais personnalisée
  • Acheter par avance des vêtements de seconde main, plutôt des vêtements mixtes
  • Participer à des ateliers pour gagner en confiance en vous, que ce soit au moment de l’accouchement ou bien pour le retour à la maison

 

Tout dépend de vos besoins et envies !

 

Demandez conseil et inspirez-vous des autres mamans

 

Sur Internet, beaucoup de femmes partagent leurs expériences, très utiles pour les jeunes mamans. Que ce soit sur un blog, un webzine ou d’autres supports, vous pouvez lire des choses sur ce qui vous angoisse ou, au contraire, sur ce que vous attendez le plus : l’arrivée de votre bébé.

 

N’hésitez pas à interroger vos mères, grands-mères ainsi que l’entourage masculin que vous possédez, pour en savoir plus sur les grandes étapes à vivre. Cela peut aussi vous aider pour choisir un hôpital ou du personnel médical : c’est toujours plus rassurant d’avoir été conseillé !

 

De nombreux livres ont été écrits selon des thématiques, comme le bien-être de la maman et du bébé, le développement personnel, la création de liens parents-enfants… À vous de trouver celle qui vous conviendra le plus !

 

 

Vous le voyez, se préparer à concevoir un enfant requiert du temps et de l’investissement, mais n’est pas impossible ! Il vous suffit de penser à l’issue de ce beau projet : l’arrivée de votre bébé, et tout vous semblera plus facile. Et au fait, avez-vous pensé à choisir un prénom ?

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.