Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
1 août 2018 - 07:36

Les maisons intergénérationnelles : vers un nouveau mode de vie

Article commandité

La hausse des prix de l’immobilier explique en grande partie le succès des maisons intergénérationnelles. Avec des loyers de plus en plus élevés, les étudiants peinent à trouver un toit. Et même après avoir terminé leurs études et décroché un emploi, le prix du logement n’est pas toujours abordable, en particulier quand il reste des prêts à rembourser. 

Certaines personnes peuvent être réticentes à l’idée de vivre avec leurs parents ou leurs grands-parents. Et pourtant, de plus en plus de Québécois sont séduits par ce mode de vie. En plus d’être une option économique, vivre en famille permet de rompre l’isolement des personnes âgées. Coup d’œil sur les maisons multigénérationnelles, ou comment se rapprocher de sa famille tout en améliorant son niveau de vie.

Les avantages des maisons multigénérationnelles

Aucun prêt hypothécaire à contracter ni aucun loyer à payer, voilà le gros avantage des maisons intergénérationnelles. Pour les plus âgés, habiter avec les membres de leur famille évite le placement en maisons de retraite, des hébergements réputés surchargés et dispendieux.

Ce type d’habitation peut également représenter une belle occasion pour les jeunes parents qui ont parfois de la difficulté à concilier vie familiale et vie professionnelle. D’un autre côté, les grands-parents occupent leur temps libre et se sentent plus utiles en gardant leurs petits-enfants. Vivre dans une maison multigénérationnelle est d’autant plus intéressant pour les personnes en perte d’autonomie et les garde entourés de leurs proches. Un système gagnant-gagnant où tout le monde trouve son compte.

Vous l’aurez compris, entraide et échange de bons procédés sont au cœur des maisons intergénérationnelles, alors il est clair que si les membres de votre famille jouissent d’une bonne entente, vivre sous le même toit peut être une option très intéressante.

Rénover ce type d’habitation

Trouver une maison intergénérationnelle sur le marché peut parfois relever du défi, car les habitations qui sont construites ne sont pas forcément adaptées pour accueillir plusieurs générations au sein d’un même toit. Il peut s’avérer nécessaire de transformer la maison pour qu’elle convienne à chaque membre de la famille.

Il est intéressant de constater que ce genre d’habitation peut prendre plusieurs formes. Il existe par exemple des propriétaires d’immeubles à logements qui vivent avec leurs enfants et petits-enfants dans la même bâtisse, mais dans des appartements indépendants. Les membres de la famille gardent leur indépendance tout en vivant au même endroit.

En fonction de l’espace disponible et des possibilités d’aménagement, il est toujours possible d’organiser un espace de vie dans le grenier ou dans le sous-sol, lorsqu’il s’agit d’une maison unifamiliale.

N’oubliez jamais que les maisons multigénérationnelles sont faites de manière à ce que chacun ait son propre espace de vie. Il peut être indispensable de faire construire des entrées séparées ou des balcons indépendants les uns des autres. Ceci permet aux habitants d’être proches, tout en maintenant leurs intimités respectives. Les aménagements pour personnes âgées peuvent nécessiter l’installation d’une rampe, d’un bain spécial, ou l’agrandissement des entrées dans le cas où la personne est en fauteuil roulant.

Subventions gouvernementales

Même s’il n’existe pas de subvention spécifique aux maisons intergénérationnelles, les gouvernements canadiens et québécois sont assez favorables aux maisons multigénérationnelles. Il existe de multiples aides pour rénover une maison de manière à ce qu’elle soit adaptée à une personne âgée.

Il vous sera possible d’obtenir un maximum de 2500$ du gouvernement québécois ainsi que 1250$ de la part du gouvernement canadien si les rénovations que vous prévoyez dépassent les 20 000$. Ce qui est d’autant plus intéressant, notamment pour un projet d’achat ou de construction d’une maison neuve, c’est qu’il est possible d’obtenir un remboursement partiel de la TPS et de la TVQ pour financer ce type de projet.

Saviez-vous que le simple fait d’héberger une personne âgée peut vous faire bénéficier d’un crédit d’impôt? Il suffit alors que le parent soit âgé de 70 ans et plus (60 ans dans le cas d’un handicap). Le gouvernement fédéral peut vous offrir jusqu’à 4198$ si votre parent reçoit moins de 18 534$ par année.

D’un autre côté, le gouvernement du Québec propose deux crédits distincts. Un premier de 581$ pour la simple action d’héberger un parent et un deuxième de 476$ supplémentaire si l’hébergé reçoit moins de 21 135$ par année. 

Au-delà des considérations économiques, le principal attrait de la maison intergénérationnelle se rapporte aux effets qui se feront ressentir au niveau du rapprochement familial d’où son succès.

SoumissionRenovation.ca

 

 

 

 

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.