Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
5 septembre 2018 - 15:36

Texte commandité

Travailleur autonome : comment ne pas rester isolé ?

 

Être travailleur autonome présente bien des avantages : on est seul maître à bord, il n’y a pas de hiérarchie, ni d’horaires de travail à respecter, ni déplacement aux grandes heures du trafic routier… Le travailleur autonome se verse lui-même un salaire et ne craint pas d’être licencié. Néanmoins, il travaille seul alors qu’il est important pour le moral de garder une vie sociale active. Quelles sont les solutions pour une vie professionnelle épanouie ?

Ne pas rester confiné à la maison

  • Opter pour des bureaux à partager est une solution à la fois abordable financièrement et enrichissante sur le plan professionnel. Le coworking, très à la mode, permet de louer un bureau à la journée ou au mois. Idéal quand le moral est en berne ! C’est là l’occasion aussi de rencontrer d’autres professionnels, d’échanger des conseils ou de partager des expériences.

Il est possible d’y organiser des réunions avec vos fournisseurs ou vos clients grâce aux équipements proposés. Parfois, le stationnement y est même gratuit pour quelques heures.

Vous pouvez même bénéficier d’un service de réception de vos appels, tel un secrétariat classique, mais sans salaire à verser.

  • Participer à des évènements professionnels, en plus de vous faire sortir de la maison, vous apportera de nombreuses informations sur votre secteur d’activité : devenez conférencier, visitez des salons, exposez vos produits ou services.
  • S’inscrire à une formation, un cours d’anglais par exemple, histoire d’ajouter une compétence à votre savoir-faire et développer, qui sait, votre activité à l’étranger. Vous rencontrerez par la même occasion d’autres personnes. Un cours de comptabilité peut également s’avérer utile pour la gestion de votre entreprise : mieux connaître les règles fiscales, échanger des astuces…

Rejoindre un réseau de travailleurs autonomes

Qu’il soit virtuel ou physique, l’important est d’échanger. Le plus célèbre réseau professionnel est LinkedIn : créez un groupe ou rejoignez-en un. 

Organiser sa journée

L’idée de rester en pyjama reste bien séduisante, mais à la longue, vous pourriez bien souffrir de cette image négligée. Habillez-vous avant de vous mettre au travail, vous vous sentirez bien mieux.

Ménagez-vous des pauses, mais à l’extérieur : allez marcher à la pause dîner ou faites une heure de sport (vélo, footing, salle de fitness ou de musculation, piscine…). Vous vous changerez les idées et vous verrez du monde. Puis retournez travailler, comme on va au bureau !

Choisir le statut de travailleur autonome implique un choix de vie très différent de celui d’un collaborateur salarié, il faut donc s’organiser en conséquence pour jouir pleinement de cette liberté.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.