Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
4 octobre 2018 - 13:33 | Mis à jour : 15:36

La Ville de Laval souligne la Semaine de la prévention des incendies

La Semaine de la prévention des incendies se tiendra du 7 au 13 octobre à travers la province sous le thème C’est dans la cuisine que ça se passe! 

Parce qu’au Québec, près du tiers des incendies de bâtiments résidentiels débutent dans la cuisine, c’est par de simples gestes préventifs que ces événements malheureux peuvent être évités.

Journée portes ouvertes dans les casernes

Le samedi 13 octobre, de 10 h à 16 h, les neuf casernes du territoire lavallois ouvriront leurs portes à tous. Cette activité, qui vient clôturer la Semaine de la prévention des incendies, donne la chance d’aller découvrir le milieu de travail des pompiers, d’assister à des démonstrations, de recevoir des conseils de prévention, de visiter l’intérieur des camions et d’en apprendre davantage sur la profession. Les familles sont invitées à visiter la caserne de leur quartier, et ce gratuitement.

« Je suis particulièrement heureuse d’inviter les citoyens lavallois à visiter la caserne de leur quartier et de se familiariser avec les différentes règles de sécurité», a déclaré Sandra Desmeules, conseillère du district Concorde-Bois-de-Boulogne, membre du comité exécutif et responsable des dossiers de sécurité publique.

Pour en connaître davantage sur les conseils de sécurité reliés à la prévention des incendies ou sur d’autres sujets de prévention, communiquez avec le Service de sécurité incendie ou visitez le pompiers.laval.ca.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.