Publicité
5 octobre 2018 - 20:42

Texte commandité

Stratégie commerciale : avez-vous pensé à la protection de votre marque ?

 

La stratégie commerciale a pour principal objectif de générer de la croissance. Que l’on démarre une activité, que l’on innove avec un nouveau produit ou que l’on souhaite se développer, elle consiste à mettre en œuvre une série d’actions planifiées à l’avance. Petit vade-mecum pour ne rien oublier, y compris votre propriété intellectuelle.

La stratégie commerciale : une analyse précise des objectifs et des moyens

L’élaboration de la stratégie commerciale commence par la définition des objectifs. Adaptés à la situation de l’entreprise, ils sont clairement définis : élargir la clientèle, développer le chiffre d’affaires, commercialiser un nouveau produit…

Les objectifs seront ensuite déclinés en moyens à mettre en œuvre : par exemple pour élargir la clientèle, il est prévu de baisser les prix. Pour y arriver, il faut donc trouver un autre canal de distribution. La vente directe évite de rémunérer les intermédiaires entre le produit et le client. Il est donc décidé de créer un site e-commerce, de vendre en participant à des salons ou des foires, d’ouvrir une boutique…

Les moyens de communication seront précisés à cette étape ainsi que la durée prévue, le budget alloué et les ressources humaines mobilisées. Ne pas oublier les indicateurs qui mesureront les progrès.

Un document est ensuite rédigé pour servir de tableau de bord.

La mise en œuvre de la stratégie commerciale

C’est l’étape de la réalisation. La conception d’un site e-commerce par exemple fait l’objet d’un cahier des charges précis : la mise en valeur des produits, leur description simple et claire, des signaux identifiables pour déclencher l’acte d’achat, un service de livraison et un service après-vente performant, le respect de la charte graphique de l’entreprise… L’objectif est de projeter une image professionnelle.

La concurrence étant féroce, vous n’êtes pas à l’abri d’une contrefaçon ou d’un pillage de vos idées. Toute entreprise a donc tout intérêt à protéger son image par l’achat d’un nom de domaine. Dans la même optique, si elle commercialise un produit innovant, mieux vaut enregistrer la propriété intellectuelle à l’instar de la marque et du logo la représentant. De plus, en déposant un brevet pour un nouveau concept technologique par exemple, l’entreprise touchera des droits d’auteurs si elle autorise sa fabrication ailleurs.

Les contenus seront optimisés pour le référencement dans les moteurs de recherche. Une campagne de communication est mise en place pour soutenir la visibilité et la notoriété de la marque.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.