Publicité
31 octobre 2018 - 06:00 | Mis à jour : 11:38

Lancement d’un outil didactique sur l’identité numérique

La Commission scolaire de Laval (CSDL) lançait plus tôt cette semaine un nouvel outil mis à la disposition des enseignants visant la sensibilisation des élèves à une utilisation éthique des médias sociaux.

Prenant la forme d’un site web proposant capsules vidéos, sujets de discussion ainsi qu’activités diverses, identitenumerique.org se veut un outil collaboratif via lequel les enseignants sont invités à partager toute production liée à la thématique pour alimenter la discussion et pousser plus loin la réflexion de leurs élèves sur ce qu’ils pourraient lire, entendre, voir ou écrire sur le web.

Développé par deux conseillers pédagogiques de la CSDL en collaboration avec des chercheurs dans le cadre d’un projet du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, ce nouvel outil est dorénavant accessible à tous les établissements d’enseignement québécois.

« Avec les nouvelles réalités entourant les médias sociaux, nous avons un rôle à jouer afin d’outiller nos élèves pour en faire des utilisateurs responsables. Nos élèves ne sont plus simplement passifs derrière l’écran, ils sont curieux et souvent avides d’attention, des besoins légitimes auxquels il faut leur apprendre à répondre sainement », souligne Céline Blanchette, vice-présidente de la CSDL et commissaire du quartier de Sainte-Dorothée, qui était présente à ce lancement.

Une approche novatrice

« Notre approche est basée sur le développement de la compétence du jugement éthique des élèves en lien avec le numérique. Les mises en garde traditionnelles indiquent aux jeunes comment bien se comporter sur le web. Par contre, une fois en ligne, ce sont eux qui prendront les décisions et nous souhaitons que leur jugement éthique soit alors assez développé pour faire des choix éclairés », ajoutent les auteurs du projet, Maryse Rancourt et Patrick Fleury, conseillers pédagogiques à la CSDL.

Le but des activités proposées n'est pas de mener des discussions vers un résultat ou une conclusion attendue, mais bien d'amener les jeunes à verbaliser leurs réflexions éthiques afin qu'ils prennent eux-mêmes conscience des enjeux liés à certaines situations délicates.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.