Publicité
4 janvier 2019 - 09:46

Texte commandité

Sécurité sur les toits plats : 2 normes à respecter

 

Le déneigement des toits plats représente de tels facteurs de risques qu’il vaudrait mieux y renoncer. C’est sans compter les dommages susceptibles d’être provoqués par une trop grande accumulation de neige. Les particuliers comme les entreprises doivent donc respecter des normes de sécurité strictes avant de monter sur les toits.

Pourquoi déneiger son toit ?

Le poids de la neige peut détériorer la charpente de la maison, c’est d’autant plus vrai si vous remarquez une déformation de votre plafond ou des fissures sur les murs de fondation. Par ailleurs, l’accumulation de la neige dans les gouttières empêche l’évacuation de l’humidité qui menace alors l’étanchéité du toit.

Les risques liés au déneigement

En dehors des risques de chute ou d’ensevelissement, l’effort physique exécuté à de très basses températures peut provoquer des malaises. En tout état de cause, n’attendez pas que la couche de neige soit trop épaisse pour intervenir. En revanche, inutile de tout enlever, vous pouvez laisser une épaisseur de 15 cm environ sur votre toit sans danger pour la structure de votre maison.

Les normes de travail sécuritaire

1.La prévention contre le froid

Le risque d’hypothermie est important, faute d’équipement adéquat. La température de l’air, mais aussi l’exposition au vent, nécessite des temps de pause fréquents. En situation normale, ils ont lieu toutes les deux heures, il faudra donc les rapprocher en cas de froid extrême et ne pas y déroger.

Prévoyez un équipement spécial de protection contre le froid : plusieurs couches de vêtements et un dernier étanche, des gants, un passe-montagne et des chaussures isolantes.

2.Le travail en hauteur

Avant toute intervention, il faut délimiter le toit en aménageant une zone tampon pour vous éloigner de la bordure. Celle-ci ne sera pas déneigée et ce n’est pas grave. Tracez également une zone de déversement de la neige vers le sol. La meilleure protection anti chute est sans conteste de prévoir un garde-corps pour toiture. Il peut être amovible ou définitif, du moins en place durant toute la période hivernale. Il est également judicieux de prévoir un point d’ancrage supplémentaire pour éviter la chute dans le vide.

Pour monter sur le toit, utilisez un appareil de levage et non une échelle. Un pousse-neige est plus approprié qu’une pelle.

Le déneigement des toits plats est une opération dangereuse, il ne faut donc pas lésiner sur la sécurité, ni présumer de vos forces.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.