Publicité
25 janvier 2019 - 10:04

Le Fonds communautaire Bell Cause pour la cause fait un don de 21 000 $ à La Ressource Anxiété et Trouble Panique

Par Salle des nouvelles

La Ressource Anxiété et Trouble Panique est heureuse d’annoncer que le Fonds communautaire Bell Cause pour la cause lui a remis un don de 21 000 $ afin de soutenir le partenariat entre l’organisme et le CISSS de Laval pour la création de deux nouveaux groupes de soutien aux personnes souffrant d’anxiété, qui seront offerts dans deux nouveaux points de service à Laval.

Ce projet vise à répondre à la grande demande des lavallois pour du soutien dans la problématique de l’anxiété. « Nous sommes très reconnaissants envers le Fonds communautaire Bell Cause pour la cause de soutenir ce projet dont nous rêvions depuis quelques années, déclare Marie Christine Perreault, directrice générale de La Ressource Anxiété et Trouble Panique. Il y a deux ans, nous avons dû nous résoudre à mettre en place une liste d’attente, tellement la demande pour nos services était importante. Cette liste s’allongeait de semaine en semaine. Nous entendions la détresse des personnes anxieuses sans pouvoir y répondre dans l’immédiat. Ces deux nouveaux points de service viennent soulager la pression sur l’équipe et sur notre capacité d’accueil. Pour le moment, l’attente est quasi nulle pour les nouveaux participants. »

«L’anxiété est un état, une maladie mentale qui a des causes biologiques, environnementales et psychologiques, affirme Jacques Moïse, psychothérapeute, B. Sc., DESS Quel qu’en soient les causes et l’explication qu’on en donne, le comportement est permanent, rigide et crée une souffrance significative chez la personne qui vit avec cette problématique. »

L’anxiété se décline en plusieurs affections dont le trouble de l’anxiété généralisée (TAG), le trouble d’anxiété sociale (TAS), le trouble panique, l’agoraphobie, les phobies spécifiques, le trouble obsessionnel compulsif (TOC) et le syndrome de stress post-traumatique (SSPT).

Les animatrices de La Ressource Anxiété et Trouble Panique utilisent divers outils et techniques d’intervention pour accompagner les participants dans leur quête d’un mieux-être. Chacun des nouveaux membres de La Ressource est rencontré individuellement et est dirigé vers le groupe répondant le mieux à ses objectifs: en entraide ou en formation. En partenariat avec de nombreux autres organismes en santé mentale, nous pouvons référer le participant vers un service plus spécialisé, selon son besoin.

« Bell Cause pour la cause est heureuse d’appuyer La Ressource Anxiété et Trouble Panique et ses importants efforts pour l’ouverture de deux points de service supplémentaires à Laval, afin de soutenir les personnes souffrant d’anxiété, a déclaré Mary Deacon, présidente de Bell Cause pour la cause. En doublant cette année le montant du Fonds communautaire Bell Cause pour la cause, pour le faire passer à 2 millions $, nous pourrons venir en aide à 47 organismes d’un bout à l’autre du Québec, dont La Ressource Anxiété et Trouble Panique, afin d’améliorer l’accès aux soins, à du soutien et à des services en santé mentale pour tous ceux qui sont touchés par la maladie mentale. »

« Je suis très heureuse qu’un organisme de Laval reçoive le soutien du Fonds communautaire Bell Cause pour la cause pour le travail qu’il accomplit auprès des personnes vivant avec divers troubles anxieux, dit Eva Nassif, députée de Vimy. La santé mentale est une discussion qui doit avoir lieu à tous les jours, et il est important d’outiller ceux dans la détresse et ceux qui les entourent. Je félicite Ressource Anxiété et Trouble Panique et Bell Cause pour la cause pour leur travail qui permettra de rejoindre plus gens et d’apporter réconfort, soutien et compassion à ceux qui font appel à leurs services. »

La Journée Bell Cause pour la cause est le 30 janvier

Bell Cause pour la cause fait la promotion de la santé mentale au Canada par l’intermédiaire de campagnes nationales de sensibilisation et de lutte contre la stigmatisation comme la Journée Bell Cause pour la cause, le 30 janvier, et d’un important financement des soins communautaires, de l’accès aux soins, de la recherche et des programmes en milieu de travail.

La Journée Bell Cause pour la cause, Bell versera, pour chacune des interactions ci-dessous, 5 cents au profit de programmes canadiens en santé mentale; les participants n’auront pas à payer d’autres frais :

  • Appels : Chaque appel mobile et interurbain effectué par les clients des services sans fil et téléphoniques de Bell;
  • Messages texte : Chaque message texte envoyé par les clients des services sans fil de Bell;
  • Twitter : Chaque tweet et rediffusion de tweet utilisant le mot-clic #BellCause et présentant l’émoji Bell Cause pour la cause, et chaque visionnement de la vidéo de la Journée Bell Cause pour la cause à l’adresse Twitter.com/Bell_Cause;
  • Facebook : Chaque visionnement de la vidéo de la Journée Bell Cause pour la cause à Facebook.com/BellCausePourLaCause et chaque utilisation du cadre Bell Cause pour la cause;
  • Instagram : Chaque visionnement de la vidéo de la Journée Bell Cause pour la cause à l’adresse Instagram.com/bell_cause;
  • Snapchat : Chaque utilisation du filtre Bell Cause pour la cause et chaque visionnement de la vidéo de la Journée Bell Cause pour la cause

Pour en savoir plus, visitez Bell.ca/Cause.

Sur la photo : Monsieur Stéphane Boyer, conseiller municipal de Duvernay-Pont-Viau, Madame Eva Nassif, député fédéral de Vimy, Madame Marjolaine Lachance, gestionnaire principal Investissement Fonds communautaire Bell cause pour la cause, Madame Marie Christine Perreault, directrice générale de La Ressource Anxiété et Trouble Panique, Madame Carol Ladouceur, directrice Santé Mentale et Dépendance du CISSS de Laval, Madame Geneviève Bouchard, présidente du conseil d'administration de La Ressource  Anxiété et Trouble Panique

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.