Publicité
14 mars 2019 - 12:38 | Mis à jour : 12:44

Investissement de 2 millions de dollars dans les parcs

La Ville de Laval investira plus de 2 millions de dollars au cours des trois prochaines années pour la fourniture et l’installation d’équipements de jeu pour enfants dans les parcs lavallois.

 

Lors de la séance du conseil municipal du 12 mars 2019, des contrats ont été accordés à différents soumissionnaires, soit Techsport, Tessier Récréo-Parc, Les Industries Simexco, Équipements Récréatifs Jambette et Techno aire de jeux Unova. Ainsi, la Ville de Laval aura accès à une banque d’équipements de jeu pour trois ans, ce qui lui permettra de répondre à des besoins ponctuels d’ajout ou de bonification des équipements dans certains parcs, ou de remplacer ceux dont la durée de vie utile est atteinte.

 

« Nous avons à cœur d’offrir des milieux de vie vivants et sécuritaires à nos citoyens. Les priorités d'intervention seront établies en fonction des inspections de la condition des équipements de jeu existants, des besoins identifiés au Programme triennal d'investissements et des données générées par le Plan directeur des parcs et espaces publics, lequel est en cours de rédaction », mentionne Ray Khalil, conseiller de Sainte-Dorothée et membre du comité exécutif.

 

À court terme, des modules de jeux seront notamment installés au parc-école Pierre-Laporte (Sainte-Dorothée) et au parc Raymond-Millar (Sainte-Rose) suite à une réfection des aires de jeux réalisée l’an dernier.

 

Sur le territoire lavallois, quelque 220 parcs offrent aux petits Lavallois un lieu sain et sécuritaire pour bouger et s’amuser !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.