Publicité
22 mars 2019 - 17:01 | Mis à jour : 17:11

Le Service de police de Laval recherche Jean-Guy Vallière

Le Service de police de Laval demande la collaboration du public afin de localiser Jean-Guy Vallière, âgé de 55 ans, et qui fait l’objet d’un mandat d’arrestation.

 

Les faits :

Le 18 février dernier, à 11h15, le suspect se serait présenté à la Banque Nationale, situé au 61 boul. des Laurentides, dans le secteur de Pont-Viau. Il se serait dirigé à la première caisse et aurait demandé l’argent. Par la suite, il aurait répété la même demande à la deuxième caisse. Après avoir reçu l’argent, il aurait ouvert son sac pour le mettre à l’intérieur. C’est à ce moment qu’une des deux caissières aurait aperçu un objet ressemblant à une arme. Il a pris la fuite à pied.

 

Description physique:

 

-           Homme de race blanche, parle français 

-           Mesure 1 m 75 (5’ 9’’) et pèse 113 kg (250 lb)

-           Cheveux gris

-           Tatouage d’une fleur sur la main droite

-           Il portait un manteau noir, une casquette des Bleu Jays, un chandail à capuchon de couleur gris et des gants

 

Toute information permettant de localiser cet individu sera traitée confidentiellement par notre Ligne-Info, 450 662 INFO (4636) ou en composant le 911 et mentionner le dossier LVL 190218 036.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.