Publicité
10 avril 2019 - 12:00 | Mis à jour : 12:01

Elle sera à la tête d’un nouveau service municipal relevant de la Direction générale

Christine Mitton nommée chef des affaires gouvernementales à la Ville de Laval

 La Ville de Laval est heureuse d’annoncer la nomination de Christine Mitton au poste de chef des affaires gouvernementales. Née à Laval et fière résidente de l’île Jésus, Mme Mitton compte plus de 25 années d’expérience au sein des milieux public, parapublic et privé. Elle sera à la tête du nouveau service municipal créé dans le cadre d’une réorganisation de la structure organisationnelle.

Relevant de la Direction générale, Mme Mitton aura entre autres pour mandat de planifier et de coordonner les activités liées au développement et à la gestion des relations de la Ville avec les gouvernements, organismes publics, parapublics, associatifs et autres institutions. Elle sera également responsable de promouvoir les intérêts de Laval dans différents dossiers et projets, et ce, dans le cadre des orientations, politiques et stratégies qu’elle aura proposées et mises en place.

 

Forte de ses compétences en matière de conseil stratégique, Mme Mitton est notamment reconnue pour son expertise en gestion de la réputation et d’enjeux communicationnels. Elle occupait jusqu’à récemment le poste de directrice des communications au cabinet du ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec.

 

Parmi ses fonctions antérieures, mentionnons également que Mme Mitton a été présidente et cofondatrice de sa propre entreprise, en plus d’avoir occupé les postes de conseillère spéciale et de directrice des communications et des affaires publiques pour différentes organisations publiques et privées, notamment au ministère de la Sécurité publique, au ministère des Affaires municipales, au ministère du Conseil exécutif, à la Ville de Montréal et à la Commission scolaire de Montréal.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.