Publicité
19 avril 2019 - 08:00

Plus de 1 400 000 $ en services pour soutenir les proches aidants d'aînés Lavallois

C’est en présence du député de Sainte-Rose, Christopher Skeete, adjoint parlementaire du premier ministre pour les relations avec les Québécois d’expression anglaise, ainsi que du maire de Ville de Laval, monsieur Marc Demers, que l’Appui Laval annonce un financement totalisant 1 476 000 $, sur deux ans, à des organismes lavallois pour des services destinés aux proches aidants d’aînés.

L’Appui Laval s’engage à financer treize projets présentés par huit organismes lavallois. Les investissements permettront d’augmenter et consolider différents types de service permettant d’améliorer la qualité de vie des proches aidants.

  • 66 % de l’investissement sera dédié aux services de répit, pour une somme de 978 384 $ sur deux ans;
  • 21 % de l’investissement sera accordé aux services de soutien psychosocial, totalisant 305 208 $ sur la même période;
  • 13 % de l’investissement ira aux services d’information – formation – accompagnement, pour une somme 192 523 $ sur deux ans.

Service de répit

L’investissement priorise les services de répit afin de prévenir l’épuisement des proches aidants. Huit projets seront financés. Certains services sont disponibles de jour, de soir ou la nuit.

Trois centres communautaires offrent du répit de groupe de jour pour un total de cinq jours :

  • Centre Communautaire le Rendez-Vous des Aînés;
  • Centre de services communautaires et d’aide au maintien de l’autonomie (SCAMA);
  • Comité d’Animation du Troisième Âge de Laval (CATAL).

La Société Alzheimer Laval propose quant à elle deux projets. Un premier de répit atypique (occasionnel) disponible 7/7 jours, 24/24 heures ainsi qu’un projet de répit s’adressant aux proches aidants de personnes atteintes de moins de 65 ans.

Répit à domicile

Des services de répit individuel régulier ou atypique (occasionnel) dans le confort du domicile sont également offerts par trois organismes, soit

  • Association Lavalloise des Personnes Aidantes (ALPA);
  • Coopérative de soutien à domicile;
  • Société Alzheimer Laval.

Service de soutien psychosocial

Le rôle de proche aidant révèle parfois des forces insoupçonnées, mais il arrive aussi que le proche aidant ait besoin d’un soutien à différents moments de son expérience.

La Société Alzheimer Laval offre des services de consultations et suivis à domicile, privilégiant une approche auprès des familles.

Parkinson Montréal-Laval offrira dès le mois de mai, une présence d’une journée par semaine priorisant les rencontres de groupe, et aussi quelques suivis individuels.

L’Association Lavalloise des Personnes Aidantes (ALPA), offre des groupes de soutien et du soutien individuel aux proches aidants qui en ressentent le besoin.

Services d'information-formation-accompagnement

Le proche aidant a besoin d’être informé sur son rôle et d’être outillé pour comprendre la maladie de son proche.

L’Association Lavalloise des Personnes Aidantes (ALPA), offre des services d’informations et de conférences en français et en anglais. Une évaluation des proches aidants est possible, avec services de références et accompagnement au besoin.

Les Services Sociaux Helléniques du Québec (SSHQ) offrent une variété d’activités d’information- formation et ciblent principalement les clientèles anglophones et allophones de Laval.

Une priorité à l'Appui Laval

Un grand défi se présente à Laval pour tous les organismes qui offrent des services : rejoindre les populations anglophones incluant les minorités ethnoculturelles. En plus des services déjà financés, l’Appui Laval investit dans un nouveau projet dans un Centre communautaire à Chomedey. Le Centre SCAMA offrira de nouvelles activités de répit, désirant rejoindre les clientèles anglophones et allophones.

Pour plus d’informations sur les services disponibles à Laval pour les proches aidants, vous êtes invitées à joindre la ligne INFO-AIDANT au 1 855-852-7784, du lundi au vendredi de 8 h à 20 h.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.