Publicité
2 avril 2019 - 14:21

Texte commandité

3 risques majeurs liés à la manutention

 

De plus en plus d’entrepôts sont automatisés, du moins en partie. Les tâches habituellement effectuées par des manutentionnaires sont alors réalisées par des machines. Mais dans la plupart des entrepôts, la manutention est encore confiée à des employés. Or, comme tout métier manuel, cela présente des risques. Voici donc 3 risques majeurs liés à la manutention :

 

  1. Les erreurs de manutention

 

En premier lieu, la manutention présente souvent des risques d’erreurs. Comme toute tâche effectuée par des personnes, il existe toujours un risque d’erreur plus ou moins important.

 

En pratique, il peut s’agir :

  • De marchandises rangées au mauvais endroit ou entreposées de manière non optimale.
  • De biens abîmés durant la manutention (chocs, chutes..).
  • D’oublis de mise à jour de l’inventaire au moment du stockage ou du retrait du bien.
  • D’informations erronées dans l’inventaire.

 

  1. Les risques d’accident

 

En deuxième lieu, le dernier risque lié à la manutention dans un entrepôt concerne les accidents. C’est certainement le plus important et celui qui peut avoir les conséquences les plus graves.

 

En effet, lorsque les manutentionnaires manipulent des marchandises, ils font face à divers risques d’accident :

  • Des chutes, lors de manutentions en hauteur.
  • Des traumas, comme des coups, des doigts coincés, etc.
  • Des troubles musculo-squelettiques (maux de dos, douleurs articulaires, tendinites, etc.), notamment liés à de mauvaises positions ou à la répétition de mouvements peu recommandés.

 

Heureusement, il est possible de réduire ces risques en instaurant des procédures de sécurité et en optimisant les équipements. Par exemple, faire installer un monte-charge permet de monter et descendre les marchandises plus facilement.

 

  1. La perte d’espace

 

Enfin, la manutention engendre aussi une perte d’espace dans l’entrepôt de stockage. En effet, pour pouvoir se déplacer entre les étagères et accomplir leurs tâches correctement, les manutentionnaires ont besoin de place. Or cette place nécessaire aux marges de manœuvre engendre une certaine perte d’espace.

 

Il en résulte alors un manque à gagner, puisque cet espace « perdu » aurait pu être utilisé pour stocker encore plus de marchandises. Pour remédier à ce souci, il est possible d’installer des équipements d’optimisation de l’espace et de la manutention. Par exemple, les rayonnages mobiles sont idéaux pour utiliser un minimum d’espace, sans pour autant nuire au bon déplacement des employés dans l’entrepôt.

 

Conclusion

 

Ces risques liés à la manutention peuvent donc être limités, voire évités.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.