Publicité
1 mai 2019 - 10:38

Les Lavallois invités à marcher pour le retrait d'une piste cyclable

Toutes les réactions 4

Le conseiller municipal de Vimont, Michel Poissant, accompagné de ses collègues élus et de représentants de plusieurs organismes de Vimont, invite tous les citoyens de Laval à une marche pour demander le retrait de la piste cyclable sur l’étroit boulevard Saint-Elzéar, dans Vimont.

La marche se tiendra le samedi 11 mai prochain avec comme point de départ l’église Saint-Elzéar, située au 16, boulevard Saint-Elzéar Est à 13 heures. Le parcours sera de 2,5 km avec la possibilité d’un circuit plus court à 1 km. 

L’origine de l’organisation de cette marche provient du constat partagé par l’ensemble des acteurs, organismes et des citoyens du quartier : l’administration actuelle a installé ces pistes cyclables en toute précipitation, sans se préoccuper de l’aspect dangereux de sa démarche. Pour Michel Poissant : « Cette piste cyclable est dangereuse et donne un faux sentiment de sécurité. Le boulevard Saint-Elzéar est étroit et n’est tout simplement pas conçu pour recevoir une piste cyclable. À preuve, il y a très peu de cyclistes qui l’utilisent ».   

L’installation de la piste cyclable sur Saint-Elzéar, coeur de Vimont, s’est fait au prix du retrait du stationnement d’un côté de la rue dans un secteur où il y a une forte densité de population, commerces, écoles, église, centre communautaire, résidences pour aînés, logements multiples, etc. Les enjeux de sécurité de cette piste cyclable sont nombreux et selon le conseiller de Vimont, « celle-ci n’a tout simplement pas sa place. Même les cyclistes la trouvent dangereuse ! ».

En conclusion, Michel Poissant s’en défend : il est loin de s’opposer au développement d’un large réseau de pistes cyclables à Laval. Il valorise plutôt un développement intelligent, adapté à chaque secteur, tout en consultant les riverains de ces rues : il s’agit de trouver un juste équilibre.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

4 réactions
  • Je suis entièrement d'accord avec cette initiative et je confirme ma présence à cet événement.

    Marielle Moreau - 2019-05-01 17:36
  • Est-ce qu'on doit en comprendre que c'est plus dangereux pour les cyclistes maintenant qu'on y tracé une la piste cyclable? La quantité de cycliste est-elle moindre qu'avant son installation? C'est dans les endroits où il y a le moins de place qu'on a le plus besoin de pistes cyclables utilitaires, qu'on doit trouver le courage d'en tracer au détriment de la suprême souveraineté automobile. C'est toute une gymnastique d'intégrer de nouveaux aménagements dans un cadre bâti à une autre époque, nul besoin d'y ajouter une partisannerie politique. Clairement, ce n'est pas idéal que des gens reculent à travers la piste cyclable pour sortir de leur entrée, mais est-ce qu'on doit appeler ça un faux sentiment de sécurité ou plus simplement la nécessité de demeurer attentif quand on circule sur la voie publique.

    L'usage de la piste ne prouve en rien la capacité du boulevard St-Elzéar à la recevoir. S'il y avait assez de place pour du stationnement, il y a assez de place pour une piste cyclable de largeur règlementaire. Malgré cette offense perpétrée au «prix du retrait [de] stationnement», n'oublions pas qu'on retrouve sur rue cette presque uniquement des bungalows qui ont chacun leur entrée privée et une garderie, un dépanneur, une église et une école qui ont eux aussi leur stationnement dédié.

    Le «cœur de Vimont» et les voies privilégiés de transit automobile, ce sont les boulevard des Laurentides et Dagenais. Le boulevard St-Elzéar est une rue résidentielle collectrice secondaire ; les voies automobiles restantes sont de largeur suffisante à cet usage. Leur décriée étroitesse oblige les conducteur à sortir de leur bulle, à éteindre le «pilote automatique» et à évaluer le comportement des autres pour adapter leur propre conduite. C'est ce qu'on veut dans un quartier résidentiel: ralentir les voitures, forcer les interactions entre usagés et donner de la place aux plus vulnérables. Que disent les experts au sujet de cette piste? On entend que les échos non-documentés d'un curée et de conducteurs malaisés.

    Je suis bien d'accord que certaines pistes cyclables semblent implantés sans réel considération pour le milieu environnent, mais il y a plusieurs types de cyclistes et plusieurs types d'aménagement. Clairement celle-ci est plutôt utilitaire et permet une connectivité au reste du réseau cyclable pour les citoyen qui voudrait utiliser leur vélo comme moyen de transport.

    Est-ce vraiment le meilleur exemple d'impulsivité coûteuse et discutable de l'administration Demers? La nouvelle piscine publique de calibre international bordées par des quartier industriels, au milieu d'un stationnement de centre d'achat et au coin de deux autoroutes saturées sert-elle vraiment mieux les intérêts des citoyens? Trouvez donc un autre cheval de bataille, monsieur Poissant. Votre argumentaire relève plus de la malhonnêteté intellectuelle que d'une réelle analyse des besoins de déplacement et d'accessibilité des citoyens du secteur.

    Raphael Henri-Jolicoeur - 2019-05-01 20:35
  • C’est fou de voir pousser les pistes cyclables quand il y a même pas de trottoir pour les piétons qui sont en grande majorité,
    C’est fou aussi de voir les bords de rue en bleu et blanc horreur !!

    Louise Nadeau - 2019-05-02 12:17
  • Les pistes cyclables à Laval c'est une farce. Avez vous vu celle sur St Martin ? On met des pistes n'importe où pour se donner bonne conscience . Y a-t-il un plan d'urbanisme dans cette ville livré aux promoteurs ? J'en doute fortement que non.

    Stéphane Ménard - 2019-05-02 17:09