Publicité
15 mai 2019 - 13:00

Campagne de recrutement Mon emploi en tourisme

Pénurie de main-d’œuvre : 660 postes à combler en tourisme à Laval

À l’aube de la période estivale qui fait bondir le nombre d’emplois partout au Québec, l’industrie touristique lance la campagne de recrutement Mon emploi en tourisme, afin de pourvoir les 20 000 postes vacants dans le domaine du tourisme cet été.

Laval est directement touchée par la pénurie de main-d’œuvre alors qu’elle recherche activement au moins 660 personnes pour faire vivre l’expérience aux touristes qui viennent visiter la région.

Avec plus de 14 600 emplois en tourisme dans la région, c’est une augmentation de plus de 1 100 emplois qui se créent pendant la saison estivale. Comme partout au Québec, les besoins les plus criants sont pour les métiers suivants :

Secteurs de la restauration et de l’hébergement :

  • Aide-Cuisinier
  • Cuisinier
  • Préposé à l’entretien ménager

Secteur des loisirs et divertissements :

  • Préposé à l’entretien de site/sentiers/des bâtiments
  • Préposé à l’accueil/billetterie/services à la clientèle
  • Sauveteur/moniteur/animateur

Alors que le tourisme représente 2,5 % du PIB du Québec, les entreprises d’ici veulent séduire les étudiants et les retraités qui ont le désir de faire la différence pour la région. D’ailleurs, les jeunes adultes entre 15 et 24 ans ainsi que les 45 ans et plus représentent 69 % de la main-d’œuvre totale en tourisme.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.