Publicité
4 juin 2019 - 12:50 | Mis à jour : 13:23

Dans le cadre du mois de l’eau

Naviguer sur la vie marine, une conférence qui déplace de l’eau

Par Salle des nouvelles

Dans le cadre du mois de l’eau, le Centre d’interprétation de l’eau (C.I.EAU) présente la conférence Naviguer sur la vie marine, par Denise Cloutier, le mercredi 12 juin, 19h, dans la salle André Perrault, au 12 rue Hotte, Laval (Québec) H7L 2R3.

 

Terrain de jeu ou milieu vivant ?  

Venez apprendre à naviguer sur nos lacs et rivières avec le bon bateau au bon endroit. Soyez informé des bons comportements à adopter avec vos embarcations. Cette conférence traite des impacts que peuvent engendrer certaines pratiques sur l’environnement… approche durable qui ne dépasse pas les tolérances environnementales de nos plans d’eau.

 

Denise Cloutier est la directrice générale du C.I.EAU et présidente du COBAMIL. Impliquée dans la cause de l’eau depuis de nombreuses années, Mme Cloutier fait également partie des conseils d’administration du Regroupement des organismes de bassins versants du Québec (ROBVQ) et de la Coalition pour une navigation responsable et durable. Elle se consacre depuis de nombreuses années à la protection de cette ressource.

 

Situé à Laval, à l’intérieur même de la station d’eau potable Sainte-Rose, le C.I.EAU est un lieu unique au Québec. Organisme sans but lucratif, sa mission consiste à promouvoir la protection et l’utilisation responsable de l’eau, et ce, au moyen de son exposition permanente, son offre pédagogique en laboratoire et toutes ses autres activités d’animation. 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.