Publicité
9 novembre 2019 - 06:00

Le financement offert aux organismes lavallois provient de fonds combinés

Appel de projets en matière d’immigration et de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale

Par Salle des nouvelles

Les organismes lavallois admissibles sont invités à soumettre des projets qui répondent aux orientations de la Politique régionale de développement social (PRDS) en matière d’immigration et de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale. Ces projets seront financés par les différents fonds et ententes sectorielles en développement social dont la Ville est fiduciaire et gestionnaire et qui pourront être combinés.

 « En combinant différentes enveloppes budgétaires, nous pouvons lancer un seul appel de projets, ce qui nous permet de simplifier les démarches administratives, surtout pour les organismes. Ils pourront ainsi concentrer leurs efforts sur l’élaboration d’initiatives qui répondent aux besoins réels de la population lavalloise », souligne Nicolas Borne, conseiller municipal de Laval-les-Îles et responsable du dossier du développement social.

 

Séances d’information

Des séances d’information destinées aux organismes lavallois auront lieu en novembre prochain. Celles-ci ont pour objectif de leur présenter le fonctionnement du nouveau cadre de financement, les critères d’admissibilité ainsi que la procédure de dépôt de leurs projets. Les rencontres permettront également de présenter les fonds disponibles et le processus de reddition de compte.

 

Les organismes intéressés à y participer doivent obligatoirement s’inscrire à [email protected] ou au 450 978-6888, poste 7527. Les dates et lieux des séances d’information ainsi que le guide et le formulaire de demande de soutien financier 2019-2020 sont disponibles en ligne. Les organismes lavallois admissibles ont jusqu’au 13 décembre à 16 h 30 pour répondre à l’appel de projets.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.