Publicité
8 novembre 2019 - 09:00

Regroupement lavallois pour la réussite éducative

Réussite éducative à Laval: des outils pour identifier l'amélioration

Par Salle des nouvelles

Vendredi dernier, le Regroupement lavallois pour la réussite éducative (RLPRE) tenait son assemblée générale et son Forum de concertation annuels, rassemblant plus de 65 membres et partenaires de divers milieux engagés pour la réussite éducative des jeunes et des adultes de Laval. Retour sur plusieurs constats.

L’événement a entre autres permis de réfléchir collectivement aux gestes à poser pour enrichir et renforcer les collaborations intersectorielles visant à accroître la persévérance scolaire et la réussite éducative.

L'importance des projets collectifs

Passage obligé pour tout organisme à but non lucratif, l’assemblée générale annuelle a permis au RLPRE de présenter ses réalisations de l’année 2018-2019, qui a été marquée par le développement de projets collectifs, dont les outils « Je me prépare pour la maternelle! », les Journées de la persévérance scolaire et la campagne « Lire, ça se vit! ».

Le Forum de concertation a permis aux membres et partenaires d’enrichir leurs connaissances et leurs réflexions à l’égard de la persévérance scolaire et de la réussite éducative. Dans le but d’inspirer de nouveaux partenariats, les promoteurs de huit projets collaboratifs favorisant la réussite éducative de diverses façons et auprès de différents groupes ont été invités à présenter les stratégies, les défis et les retombées liés à leur initiative.

Des facteurs économiques, politiques et sociaux influent négativement

Les présentations des initiatives lavalloises ont été suivies par une conférence intitulée « Comment la réussite scolaire des jeunes est-elle influencée par le territoire qu’ils habitent? », qui a démontré, une fois de plus, que la diversité des enjeux liés à la diplomation des élèves nécessite la collaboration des acteurs de tous les horizons.

Offerte par Michaël Gaudreault, enseignant-chercheur d’ÉCOBES Recherche et transfert, cette présentation a porté sur l’influence des facteurs territoriaux sur la persévérance scolaire et la réussite éducative à Laval, dont, entre autres, le marché de l’emploi, le transport collectif, le logement, la diversité ethnoculturelle et l’environnement.

En démontrant l’impact de ces facteurs économiques, politiques et sociaux sur les parcours scolaires des jeunes, cette présentation a permis de mettre en lumière le pouvoir d’action des intervenants des divers milieux et, plus particulièrement, des élus et des employeurs, dans le cheminement scolaire et éducatif d leurs concitoyens.

L'incertitude financière comme frein majeur

Des ateliers en sous-groupes ont permis aux partenaires de discuter des gestes à poser pour agir sur les facteurs territoriaux de la persévérance scolaire et améliorer les partenariats. Lors des échanges, la volonté de sensibiliser et d’impliquer les employeurs et les élu(e)s dans la réussite éducative a été exprimée à maintes reprises.

Parmi les actions proposées pour renforcer l’impact des collaborations, ont été identifiées: l’engagement des parents, la valorisation de leur rôle dans le parcours éducatif de leurs jeunes et l’adaptation des services et des activités aux besoins des groupes les plus vulnérables, soit les familles monoparentales, immigrantes et/ou isolées, les personnes ne maîtrisant pas les langues officielles, les faibles lecteurs, etc.

Par ailleurs, l’incertitude financière et le financement à court terme des projets ont été identifiés comme étant des freins importants au développement d’initiatives collectives.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.