Publicité
19 novembre 2019 - 12:00

194 adolescents ont participé

Quatre prix décernés lors du tournoi d'improvisation d'adolescents

Par Salle des nouvelles

Du 15 au 17 novembre, la Ligue d'improvisation de la Rencontre Théâtre Ados (LIRTA), la plus grande ligue d'improvisation pour les jeunes du secondaire au Québec, a organisé son second tournoi d'improvisation au Collège Letendre, à Laval. Elle a connu un succès remarqué.

Cet événement est unique en son genre dans le monde de l'improvisation parce qu'il rassemble un très grand nombre de joueurs (194 adolescents et coachs de 23 équipes) qui participent à des matchs spéciaux et à des formations pendant trois jours. En exclusivité, un match avec les coachs des équipes, des improvisations autour de la bande-dessinée ainsi que des formations, données par des artistes professionnels, sur l'humour et le jeu clownesque.

Renforcer son esprit d'équipe

Quatre prix ont été décernés:

  • "Meilleur(e) joueur(se) puncheur" obtenu par Elliot Drapeau-Gince du Ciclone du Collège Laval ;
  • "Meilleur(e) joueur(se) - interprétation" reçu par Jérémy Bélanger des Loups Blancs de l'école Curé-Antoine-Labelle ;
  • "Meilleur(e) joueur(se) - interprétation" décerné à Ianne Allard du Vox Pop de l'école Georges-Vanier ;
  • "Équipe Coup de coeur" reçu par les 2 de Pique de l’Académie Ste-Thérèse. 

Moment unique pendant lequel tous les joueurs de la ligue se retrouvent, le tournoi renforce l'esprit d'équipe des jeunes, leur sentiment d'appartenance à la ligue et leur donne les outils nécessaires, pendant les formations, pour qu'ils puissent améliorer la qualité de leurs improvisations.

Participation des pré-ados

Pour la première fois, les préadolescents de la LIRTA Junior ont également participé au tournoi en improvisant au cours de matchs amicaux. La LIRTA Junior, c'est 150 jeunes de 10 écoles primaires qui participent à des ateliers d'improvisation chaque semaine. De quoi leur donner le goût de l'impro et créer un bassin de jeunes recrues pour la LIRTA!

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.