Publicité
28 novembre 2019 - 12:00

Au Collège Montmorency

Deux bourses d’études créées en la mémoire de deux étudiantes décédées

Par Salle des nouvelles

La Fondation du Collège Montmorency annonce la création de deux nouvelles bourses d’études afin d’honorer la mémoire de deux amies et étudiantes du Collège Montmorency. Cette initiative est née de la générosité des membres de la famille Desrochers, qui souhaitent honorer la mémoire de leur fille Émily décédée accidentellement en novembre 2018.

En souvenir d’Émily Desrochers, une jeune femme dynamique et passionnée qui a étudié au Collège Montmorency en Technologie de l’architecture de septembre 2017 à novembre 2018, une bourse du même nom a été créée. Celle-ci sera remise à une étudiante ou un étudiant en Technologie de l’architecture qui s’est démarqué le plus par son empathie, son positivisme, sa propension à aider ses camarades et son investissement dans un projet parallèlement à ses études.

"Aider les jeunes étudiants dynamiques"

Par cette aide financière, la famille souhaite soutenir un étudiant qui a, tout comme leur fille Émily, trouvé sa passion pour ce programme.

« Notre fille Émily n’a pas eu l’occasion de terminer ses études et de mettre en pratique le savoir acquis. En sa mémoire, nous souhaitons aider les jeunes étudiants dynamiques qui ont les yeux qui brillent lorsqu’ils parlent de leurs études », a détaillé la famille Dupuis-Desrochers.

Lors du tragique accident, la jeune femme était accompagnée de son amie Élianna, aussi étudiante au Collège Montmorency. La Fondation du Collège Montmorency a décidé de créer une deuxième bourse pour honorer du même coup la mémoire d’Élianna Ly. Cette seconde bourse sera remise à un étudiant du programme d’Arts, lettres et communication, médias au Collège Montmorency qui s’est démarqué par son implication dans ses cours, son empathie et son positivisme.

Ces deux bourses de 500 $ seront remises annuellement pour une durée de dix ans afin d’honorer la mémoire des deux amies.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.