Publicité
13 décembre 2019 - 14:00

Texte commandité

Vous pouvez sortir du cycle de la dépendance avec un centre de thérapie en toxicomanie

Par Texte Commandité

Plusieurs comportements peuvent créer de la dépendance et, lorsqu’ils ne sont pas modérés, la situation peut se transformer en véritable cauchemar. Les centres de thérapie en toxicomanie sont spécialisés dans le traitement des personnes dépendantes, mais encore faut-il comprendre les causes et les conséquences de cette maladie.

Qu’est-ce que la dépendance?

La dépendance est une maladie chronique qui se manifeste par la consommation ou la répétition excessive d’une substance (drogue, alcool, etc.) ou d’un comportement (jeu, shopping, etc.) qui stimule la production de dopamine. Surnommée l’hormone du bonheur, cette dernière modifie le système de récompense du cerveau en créant des symptômes comportementaux, même lorsque l’accoutumance se met en travers du plaisir.

Ainsi, le système nerveux continue de réclamer sa dose, peu importe les conséquences physiques, psychologiques et sociales.

Nous aimons tous répéter les expériences agréables, et cette répétition ne pose pas de problème lorsqu’elle est pratiquée avec modération. Pour les personnes dépendantes, la phase d’excitation est toutefois suivie d’une phase de manque lors de laquelle ils ressentent une forte détresse.

Dans le cas de dépendance à une substance, le manque s’accompagne même de symptômes physiques comme des tremblements, des nausées ou des maux de  tête. Pour éviter cet état, elles consomment davantage. Leurs habitudes entraînent un tas de conséquences négatives : manque d’argent, problèmes de santé, déprime, irritabilité, tensions sociales, absences au travail, etc.

Qui souffre de dépendance et pourquoi ne consultent-ils pas?

Il existe des facteurs de vulnérabilité, comme l’âge et la génétique. Un adolescent dont le cerveau n’est pas arrivé à maturation est plus à risque de tomber dans le piège de la dépendance, de même qu’une personne avec des antécédents familiaux. Les situations stressantes, les périodes de détresse et l’isolement social peuvent aussi influencer le développement de la maladie.

Beaucoup de honte et de stigmatisation entourent cette maladie. Les personnes aux prises avec des problèmes de dépendance se font souvent dire qu’elles doivent se secouer, se redresser. Elles hésitent à chercher de l’aide auprès de ressources comme des centres de thérapie en toxicomanie parce qu’elles ont l’impression qu’elles ne devraient pas en avoir besoin.

Pourtant, si la volonté joue un rôle important dans la réhabilitation, elle suffit rarement pour échapper à l’enfer de la consommation, d’autant plus que le sevrage peut nécessiter un accompagnement médical.

Un séjour dans un centre de thérapie en toxicomanie peut être obligatoire pour sortir du cycle de la dépendance. Ce type d’établissement offre des thérapies qui englobent les aspects physiques, psychologiques, sociaux et spirituels de la maladie, tout en suivant généralement un programme en douze étapes comme celui des regroupements anonymes. Leur cadre structuré et reposant propose un espace sûr pour récupérer. À leur sortie, les nouveaux abstinents reçoivent de l’aide pour réintégrer le quotidien. 

Si vous ou une personne de votre entourage êtes aux prises avec un problème de dépendance, renseignez-vous auprès d’un centre de thérapie en toxicomanie pour découvrir les ressources disponibles pour reprendre le contrôle.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.