Publicité
13 décembre 2019 - 06:00

Protection et mise en valeur du patrimoine

Laval tire un bilan positif de sa gestion patrimoniale

Par Salle des nouvelles

Lors de sa séance du 3 décembre dernier, le conseil municipal a adopté une résolution visant à acquérir la maison Saint-Joseph, située au 3550, boulevard Lévesque Ouest. Par ce geste, la Ville explique s’assurer de la préservation, de la conservation et de la mise en valeur de cet immeuble d’intérêt patrimonial qui sera destiné à un usage public, au bénéfice de la collectivité lavalloise.

Virginie Dufour, conseillère de Sainte-Rose et membre du comité exécutif, tire un bilan positif de la démarche municipale : «Les différentes initiatives déployées cette année permettront d’honorer la mémoire de nos prédécesseurs en s’assurant que les quartiers conservent leur caractère distinctif et leur identité.»

Selon elle, la récente annonce du gouvernement du Québec concernant la mise en place d’un programme d’aide financière aux municipalités pour la protection et la rénovation des bâtiments patrimoniaux permettra de consolider les démarches pour assurer la pérennité du patrimoine bâti lavallois.

Reconnaissance de plus de 100 bâtiments d'intérêt patrimonial

Plusieurs initiatives de la part de la Vile ont été menées à bien. On compte en premier lieu la réalisation d’une étude typo morphologique du territoire lavallois et d’un préinventaire du patrimoine moderne,  institutionnel et religieux lavallois.

La municipalité s'est également attachée à adopter trois règlements. Le premier vise à encadrer la démolition des bâtiments d’intérêt patrimoniaux par la constitution d’un comité de démolition, qui a pour rôle d’analyser les demandes en tenant compte des critères du règlement. Le second  reconnaît une centaine de nouveaux bâtiments d’intérêt patrimonial situés à l’extérieur des territoires patrimoniaux et à les assujettir à l’approbation d’un plan d’implantation et d’intégration architecturale (PIIA).

Le dernier règlement sert à bonifier l’aide financière pour des travaux de rénovation et de restauration des bâtiments d’intérêt patrimonial.

Pour les deux prochaines années, les initiatives inscrites au Programme triennal d’immobilisations (PTI) 2020-2022 sont les travaux de restauration au complexe André-Benjamin-Papineau pour assurer la pérennité de la maison patrimoniale classée par le ministère de la Culture et des Communications du Québec (MCCQ). La seconde salve de travaux sont les rénovations majeures à la maison Desjardins.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.