Publicité
27 février 2020 - 16:00

Du temps de patrouilles réinvesti, de nouvelles fusions d'équipes

Une nouvelle approche en sécurité publique via la convention collective des policiers

Par Salle des nouvelles

La Ville de Laval vient de ratifier la nouvelle convention collective des policiers, qui permettra notamment d’améliorer les services aux citoyens en rendant possible une nouvelle offre de service en matière de sécurité publique.

Restructuration et redéploiement des effectifs, création de nouvelles escouades, construction du poste Ouest et augmentation importante des heures de patrouille sur le territoire sont quelques exemples des mesures convenues afin de concrétiser cette vision. L’entente a été officialisée en présence du directeur général de la Ville de Laval, Jacques A. Ulysse, du directeur du Service de police, Pierre Brochet et du président de la Fraternité des policiers, André Potvin, qui se sont joints au maire, Marc Demers, lors d'une cérémonie tenue à l'hôtel de ville de Laval.

20 000 heures de déplacements réinvesties en temps de patrouille

« La signature de la convention collective 2019-2023 s’inscrit dans une approche d’amélioration continue des services aux citoyens et vient consolider le travail accompli en matière de gestion efficace, transparente et agile. Les services policiers seront plus près des citoyens afin que leur expérience soit positive et hautement satisfaisante », précise Marc Demers, maire de Laval.

Le territoire sera scindé en deux régions, ce qui permettra un travail policier dans un axe Est-Ouest et améliorera le temps de réponse aux appels d’urgence. Cette plus grande proximité représente une économie de 20 000 heures de déplacements par année qui seront réinvesties en heures de patrouille. La construction du poste Ouest, dont la mise en service est prévue d’ici trois ans, conclura le déploiement de cette vision.

Une escouade routière pour 40 000 heures

Grâce au redéploiement des effectifs, de nouvelles escouades dédiées seront créées afin de répondre à des enjeux de proximité. L’escouade Azimut, un nouveau service proactif dédié à combattre la criminalité, les incivilités et à améliorer la sécurité routière dans les quartiers, représentera plus de 40 000 heures de patrouille sur le terrain. L’escouade Prévention (fraudes, vols, violences, sécurité routière, etc.) proposera une approche innovante dans les quartiers en effectuant un travail de plus grande proximité et de concertation avec le milieu. Et finalement, l’escouade Agressions sexuelles enquêtera sur les crimes d’ordre sexuel (agressions sexuelles, exploitation sexuelle, pornographie juvénile, etc.).

D’autres mesures significatives sont mises en place dans une vision d’efficience et d’efficacité. Ainsi, deux équipes ont été fusionnées : moralité/drogue et antigang, afin de mieux combattre la violence et le crime organisé. Le Centre intelligent de vigie opérationnelle (CIVO), qui offrira une vigie 24 heures sur 24, sera mis en place. Deux autopatrouilles supplémentaires, en fonction 24 heures sur 24, seront ajoutées pour répondre aux appels d’urgence. L’une sera intégrée en 2021 et l’autre, en 2023, offrant à terme 54 000 heures de plus par année en temps disponible pour répondre à des appels d’urgence.

Dans le cadre d’une démarche d’information innovante et sans précédent, le Service de police de Laval ira à la rencontre des citoyens, au cours des prochains mois, pour leur présenter tous les nouveaux services.

 

Sur la photo:

Signataires officiels

Rangée du bas, de gauche à droite :
Jacques A. Ulysse, directeur général, Ville de Laval
Marc Demers, maire de Laval
André Potvin, président de la Fraternité des policiers de Laval
Pierre Brochet, directeur, Service de police de Laval

Rangée du haut, de gauche à droite :
Michel Guillemette, directeur adjoint, Service de police de Laval
Sylvain Tardif, vice-président de la Fraternité des policiers de Laval
Manon Ouellet, assistante directrice aux enquêtes, Service de police de Laval
Me Richard Gaudreault, avocat chez Lavery Avocats
Sandra Desmeules, membre du comité exécutif et conseillère municipale (Concorde–Bois-de-Boulogne)
Geneviève Magner, partenaire d’affaires, Service des ressources humaines de Ville de Laval
Marc-André Vigeant, directeur, Service des ressources humaines de la Ville de Laval
Stéphane Boyer, vice-président du comité exécutif et conseiller municipal (Duvernay–Pont-Viau)​

Lionel Dematos, vice-président de la Fraternité des policiers de Laval
Pascale Lessard, vice-présidente de la Fraternité des policiers de Laval
Pierre-Michel Desjardins, vice-président de la Fraternité des policiers de Laval
Sylvain Chevalier, assistant directeur à la gendarmerie du Service de police de Laval
Serge Gaignard, assistant directeur aux affaires corporatives, Service de police de Laval
Jean-François Rousselle, inspecteur-chef, Service de police de Laval.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.