Publicité
1 mars 2020 - 07:00

Mis sur pied grâce à la Fondation Asista et la Fondation du Collège

Le collège Montmorency, premier Cégep québécois à accueillir un chien d'assistance

Par Salle des nouvelles

Le 28 février, le Collège Montmorency a accueilli un nouveau membre du personnel bien spécial. Grâce à la collaboration de la Fondation Asista et de la Fondation du Collège Montmorency, Sandy devient le premier chien d’assistance d’établissement à œuvrer à temps complet dans un établissement collégial au Québec. Ce projet novateur, initié par Sophie Desnoyers employée du Collège et famille d’accueil du chien, marque l’histoire de l’éducation collégiale.

Pour les huit prochaines années, Sandy sera un acteur de premier plan pour réduire l’intimidation, le stress et l’anxiété ainsi que favoriser les échanges. Sandy pourra aussi diminuer les répercussions d’une dépression, d’un stress post-traumatique, d’une commotion cérébrale ou d’autres troubles émotionnels tant auprès des étudiants que des membres du personnel du Collège.

5000 heures de formation reçues

Golden retriever de 1 an et 4 mois, elle a reçu 5 000 heures de formation lui permettant de répondre à divers signaux afin d’intervenir lors de situation particulière ou dans des cas de crise. La chienne est jumelée à une intervenante du Collège pour effectuer ses interventions. Elle vit avec la personne qui en est responsable et non pas au Collège et comme la majorité des chiens, elle est amoureuse du plein air et de la neige.

« Le rôle des familles d’accueil est essentiel dans l’éducation des chiens d’assistance. Mon conjoint, Francis Forget et moi prenons notre rôle au sérieux auprès de Sandy. Nous souhaitons de tout cœur trouver une bonne famille d’adoption pour elle afin que Sandy continue de s’épanouir dans son quotidien et particulièrement dans son environnement de travail au Collège », souligne Sophie Desnoyers, sa mère d’accueil.

« Je suis convaincu que ce projet aura des retombées très positives rapidement. L’entrée en fonction de Sandy me rend très enthousiaste puisque ce nouveau service novateur, que nous offrons, incarne en tous points les valeurs du Collège. Ces valeurs sont l’ouverture, l’engagement, la collaboration et l’innovation au service des membres de notre communauté », croit le directeur général du Collège Montmorency, Olivier Simard.

Un Canadien sur cinq touché par un effet nocif lié à la santé mentale

« À la Fondation du Collège Montmorency, notre objectif est d’accompagner les étudiants afin qu’ils atteignent leur plein potentiel. Nous avons la conviction que la présence quotidienne de Sandy dans le Collège sera une aide inestimable pour les étudiants qui aspirent à trouver un meilleur équilibre dans leur vie afin d’atteindre les buts qu’ils se sont fixés », mentionne sa directrice générale, Christine Laprise.

« Être accompagné de manière soutenue par un chien de service lorsqu’on souffre de maladie mentale peut changer des vies. Ces chiens ont une grande importance dans notre société. Nous n’en avons malheureusement pas assez conscience », déclare Solange Barbara, directrice générale et cofondatrice d’Asista. Elle rappelle aussi qu’un Canadien sur cinq sera touché par une condition liée à la santé mentale et que ce sont les jeunes de 15 à 24 ans qui sont les plus susceptibles de souffrir de ces troubles.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.