Publicité

7 mars 2020 - 07:00

Design environnemental

Le centre d'exploitation du parc de la RIvière-des-Mille-Îles obtient la certification LEED Or

Par Salle des nouvelles

Inauguré en 2019, le centre d’exploration du parc de la Rivière-des-Mille-Îles vient d’être certifié LEED Or par le Conseil du bâtiment durable du Canada (CBDCa). Il s’agit du deuxième bâtiment municipal à obtenir ce niveau de certification.

LEED (Leadership in Energy and Environmental Design) est un système d’évaluation permettant d’attester qu’un bâtiment a été conçu et construit selon différents critères de durabilité. Afin d’obtenir la certification Or, les principales exigences à respecter concernent l’aménagement écologique du site, (tel que le stationnement pour vélos, les bornes de recharge pour voitures électriques, la membrane de toiture blanche, le toit vert et les espaces verts), la gestion efficace de l’eau (aménagement paysager économe en eau, récupération des eaux de pluie pour les toilettes, appareils sanitaires à faible débit) et l’optimisation de la performance énergétique et la gestion des déchets de construction pendant le chantier (utilisation des matériaux avec du contenu recyclé, régional et à faibles émissions).

Choisir de construire un bâtiment répondant à ces exigences permet de diminuer sa consommation énergétique, mais aussi, de réduire les frais liés à son exploitation. Des concepts intégrant le positionnement stratégique des fenêtres afin de favoriser l’éclairage naturel ou assurant la gestion efficace de l’eau contribuent également à mettre en place un environnement plus vert.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.