Publicité

28 mars 2020 - 16:20

Visites interdites dans les CHSLD

CISSS de Laval: 130 cas de coronavirus et deux décès

Par Salle des nouvelles

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Laval a souhaité informer la population en lien avec les cas de coronavirus sur le territoire. Au total, à Laval, 130 cas de la COVID-19 sont confirmés.

Deux décès

À Laval, on compte, malheureusement, deux décès liés au virus. Tout le personnel du CISSS a transmis ses condoléances aux familles touchées par ces décès. Une des personnes décédées demeurait au Centre d’hébergement La Pinière et on compte six personnes testées positives à la COVID-19 dans ce même établissement.

La deuxième personne décédée de la COVID-19 ne résidait pas dans un CHSLD.

Les personnes atteintes ont été prises en charge rapidement et des mesures de protection ont été mises en place afin de protéger l’ensemble des résidents et du personnel du Centre d’hébergement La Pinière. D’ailleurs, l’enquête entourant les cas se poursuit par l’équipe de la Direction de santé publique.

Visites interdites dans les CHSLD

Conformément aux directives du gouvernement, toutes les visites sont interdites dans ces établissements et les personnes qui y résident doivent s’isoler et éviter les sorties non-essentielles.

Le CISSS de Laval a voulu remercier la population pour sa précieuse collaboration et rappelle qu’en raison de la confidentialité des dossiers, aucune information ne pourra être transmise sur l’identité des personnes touchées.

Pour tous renseignements sur la COVID-19, consulter la section dédiée à la COVID-19 du site Internet du Gouvernement du Québec (Québec.ca). Pour tous renseignements, le CISSS de Laval dispose d'un compte Twitter (@cissslaval).

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.