Publicité

5 mai 2020 - 18:26 | Mis à jour : 18:41

Nouveau site non traditionnel

COVID-19: La patinoire de la Place Bell accueillera des usagers en voie de rétablissement

Par Salle des nouvelles

Afin de pouvoir libérer des lits à l’Hôpital de la Cité-de-la-Santé ainsi que d’offrir des soins et services à une clientèle qui proviendrait des ressources intermédiaires et des résidences pour aînés, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Laval a conclu un partenariat avec Cité de la culture et du sport de Laval pour convertir la patinoire olympique de la Place Bell en site non-traditionnel. Le but ? Accueillir prochainement des usagers en voie de rétablissement de la COVID-19.

Au cours des derniers jours, l’espace a été réaménagé pour répondre aux normes de soins et de sécurité pour les usagers qui y seront déménagés.

L'ouverture du site soumise aux critères de la CNESST

L’ouverture du site, qui se fera de façon graduelle, sera déterminée selon différents critères et devra être approuvée par les autorités cliniques et médicales. La date n’est pas encore arrêtée. Le CISSS de Laval a aussi demandé à la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) d’effectuer une visite des lieux afin de certifier le respect des normes associées au site non traditionnel.

En ce sens, les aménagements intérieurs destinés aux usagers évolueront en fonction des besoins des usagers et en respect des recommandations de la prévention et du contrôle des infections.

L'endroit pourra accueillir 50 personnes atteintes de la CIVOD-19. Tous les patients seront installés dans des espaces privés qui incluront des lits, de chaises berçantes, des tables et des lampes de chevet et des espaces seront aussi aménagés pour le personnel. Le matériel de protection individuelle pour assurer la sécurité des employés et les médicaments pour les usagers seront en quantité suffisante sur place.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.