Publicité

4 juin 2020 - 06:00

Des travaux à partir de cet été, sur deux ans

À Laval, feu vert au nouveau lien routier au-dessus de l’autoroute 440

Par Salle des nouvelles

Lors de la séance du conseil municipal du 2 juin, la Ville de Laval a autorisé les crédits pour la réalisation des travaux de construction de l'échangeur Val-des-Brises. Cet investissement de 25 M$ vise à améliorer la mobilité des citoyens.

Puisque le viaduc surplombe une voie provinciale, les travaux et leur surveillance seront effectués par le ministère des Transports et ses entrepreneurs homologués. La Ville a donc autorisé le MTQ à procéder à l’octroi du contrat en tant que gestionnaire.

Des travaux sur deux ans

Une fois le contrat signé, les travaux du nouvel échangeur surplombant l’autoroute 440 entre l’autoroute 19 et le boulevard Pie-IX pourraient débuter, sans doute au cours de l’été. Ils s’étaleront sur 2 ans.

Ils comprendront la construction du nouveau pont d'étagement ainsi que le réaménagement des rues avoisinantes et des bretelles de l'autoroute 440 Est. À terme, le boulevard Robert-Bourassa rejoindra la rue Gaumont via le nouveau boulevard Michel-Ange.

« Il s’agit d’une excellente nouvelle, principalement pour les gens du secteur Val-des-Brises, qui, en plus de se déplacer plus facilement, verront la circulation de transit diminuer dans leur quartier », indique Christiane Yoakim, conseillère municipale du district Val-des-Arbres. « De plus, ce lien permettra les déplacements à pied et à vélo de part et d’autre de l’autoroute, ce qui est positif pour le développement des transports actifs sur l’île. »

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.