Publicité

5 septembre 2020 - 06:00

Dès ce 6 septembre

Le Cosmodôme est gratuit le 1er dimanche de chaque mois

Par Salle des nouvelles

À compter de demain, dimanche 6 septembre, et le premier dimanche de chaque mois, les résidents du Québec auront accès gratuitement aux missions virtuelles et aux expositions du Cosmodôme.

Les familles et les visiteurs pourront donc vivre l’aventure de l’exploration spatiale où ils deviendront les héros de l’espace.

Activité phare du musée, les missions virtuelles sont un parcours interactif d’une heure sur les thèmes de la Lune, de Mars et du Système solaire. Défis et horizons spectaculaires les attendent !

Les visiteurs pourront également découvrir les expositions permanente et temporaire du Cosmodôme, dont La santé dans l’espace, présentée jusqu’au 4 janvier. Conçue par le Musée de l’aviation et de l’espace du Canada (Ingénium) en collaboration avec l’Agence spatiale canadienne, La santé dans l’espace permet d’examiner comment la gravité, le rayonnement et l’isolement posent des défis uniques sur le plan de la santé pour les astronautes qui vivent et travaillent dans l’espace.

Parmi les points saillants, signalons des artefacts authentiques, des expériences interactives et des interviews vidéo avec des astronautes canadiens. Une section de l’exposition est consacrée à David Saint-Jacques, astronaute et médecin canadien, et à sa mission à bord de la Station spatiale internationale.

Cette mesure est rendue possible grâce à un investissement du ministère de la Culture et des Communications. Elle fait partie d’un ensemble de gestes concrets qui visent à assurer l’accessibilité à la culture québécoise partout et au bénéfice de tous.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.