Publicité

22 septembre 2020 - 15:00

Dans le cadre de l’opération provinciale OSCAR

À Laval, plus de 200 bars et restaurants visités en fin de semaine

Par Salle des nouvelles

Des agents du Service de police de Laval ont visité plus de 200 bars et restaurants en fin de semaine dernière, dans le cadre de l’opération provinciale OSCAR (Opération systématisée comportements à risque). Cette opération vise à s’assurer du respect des consignes de santé publique dans les établissements licenciés.

« Depuis six mois, nos policiers participent activement à limiter la propagation de la COVID-19 dans la communauté. Ils ont observé, dans la majorité des cas, une grande collaboration des citoyens et des commerçants», a rappelé le maire Marc Demers.

« Je tiens à remercier les citoyens, les commerçants et les policiers de leurs efforts. Il est de la responsabilité de chacun de continuer à être vigilant et de respecter les consignes de santé publique. Nous avons tous un rôle important dans la lutte contre le coronavirus », a-t-il souligné.

Au Québec, durant la fin de semaine, plus de 2 200 établissements ont été visités dans le cadre de l’opération OSCAR. Il est désormais interdit aux bars, aux restaurants et aux microbrasseries de servir de l’alcool après minuit, et ce, qu’il y ait achat de nourriture ou non.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.