Publicité

4 octobre 2020 - 06:00

Saison estivale

Équipe féminine de soccer U11-12 : un exemple de développement de soccer féminin lavallois

Par Salle des nouvelles

L’équipe féminine de soccer U11-12 du club de soccer Laval centre sud s’est bien illustrée lors de la saison estivale qui vient de s’écouler en réalisant un parcours des plus honorables.

En effet, sur l’ensemble des matches joués, les coéquipières de la gardienne de but Najwa ont réussi à ramasser le maximum de points possibles avec une fiche de 8 gains, un nul et une seule défaite.

Des performances encourageantes qui sont le fruit d’un travail de longue haleine dont les deux coaches, George Papaioannou et Renato La Torre ne sont pas étrangers.

Un lien fort entre les joueuses

Ces deux entraineurs sont parvenus à relever un grand défi: faire aimer le soccer à ces graines de championnes, de les former et leur offrir un environnement d’apprentissage des plus motivants. Même les deux filles de U13 qui ne jouaient pas de matches ne rataient pas d’occasions pour soutenir leurs amies.

« J’étais agréablement surpris, malgré la situation, de voir qu’il y avait 17 filles inscrites dans l’équipe U11F-U12F, nous avions aussi deux filles U13F qui se joignaient à nous à toutes les pratiques », déclare George Papaionnou.

À travers toutes les confrontations, la structure de jeu de l’équipe a nettement progressé et les filles, au fur et à mesure qu’elles jouaient, ont développé leur propre jeu.

« Nous avons vu une amélioration à chaque pratique, les filles apprenaient à se faire confiance, les meilleures aidaient celles qui avaient le plus de difficultés. Elles ont tissé un lien fort entre elles et voulaient toujours apprendre plus. Les filles U13F qui ne pouvaient participer aux matchs venaient encourager les autres. » confie M.George .

Le soccer, pas que pour les hommes

« Nos objectifs sont atteints, mais bien sûr pour continuer l’amélioration, la pratique est toujours recommandée et ceci est vrai dans tout », poursuit-il.

Au niveau du soccer féminin, l’entraineur estime que ce sport n’est pas aussi populaire que le soccer masculin et pense que les clubs locaux devraient mettre plus d’emphase pour recruter les jeunes filles à pratiquer ce sport.

« Nous avons tendance à mettre davantage d’énergie sur les équipes de plus haut niveau et sur le soccer pour homme. Nous avons besoin de mettre de l’avant les avantages de ce sport envers les parents des jeunes filles, souligner tous les succès de toutes les catégories d’âge et à tous les niveaux de compétitions », révèle-t-il.

En technicien aguerri, il recommande une meilleure organisation des pratiques, des entrainements ainsi qu’une meilleure disponibilité des terrains. Tous ces éléments sont nécessaires au développement du programme pour filles.

 

Source: Farid Maloum

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.