Publicité

8 octobre 2020 - 06:00

Un rapport annuel positif

Bilan des incendies 2019 à Laval : diminution des incendies et aucun décès

Par Salle des nouvelles

L'année 2019 a été marquée par une diminution de 7 % du nombre d’incendies de bâtiment par rapport à 2018, et aucun décès n’a été enregistré sur le territoire lavallois – la deu­xième fois en 3 ans. C’est le portrait global que dresse le rapport annuel 2019 du Service de sécurité incendie de la Ville de Laval, présenté mardi soir lors du conseil municipal.
 
Ces résultats confirment que les efforts liés au schéma révisé de couverture de risques incendie 2015-2019 ont eu des retombées positives. Tout d’abord, quant au premier objectif, celui de la pré­vention, ils ont permis d’assurer une sécurité optimale à la population en limitant la récurrence des incendies.

En ce qui concerne les interventions, la force de frappe de 10 pompiers en 10 minutes dans 90 % des cas en moyenne pour l’ensemble des secteurs a été atteinte, malgré le développement continu de la ville et l’aug­mentation de sa population. Par ailleurs, une caserne satellite temporaire a été mise en place pour les inondations printanières historiques.

Quelques chiffres en 2019:

  • Augmentation significative du nombre d’appels, soit 7 073, représentant 16 % de plus par rapport à l’année précédente;
  • Diminution de plus de 3,3 M$ de pertes matérielles par rapport à l’année précédente;


 
Virage écoresponsable

En lien avec la Politique de gestion écoresponsable du matériel roulant, le Service de sécurité incendie a entre­pris un virage écoresponsable avec l’acquisition de quatre véhicules légers 100 % électriques et de deux véhicules hybrides. Il est prévu que le renouvellement de sa flotte de véhicules se poursuivra en ce sens.

» À noter: ce rapport a été transmis au ministère de la Sécurité publique, ce qui le rend ainsi accessible à tous les citoyens.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.