Publicité

9 octobre 2020 - 06:00

Quatre nouvelles seront installées au Cosmodôme

Entente entre la Ville de Laval et Hydro-Québec pour le déploiement de bornes de recharge rapide

Par Salle des nouvelles

Laval accélère la mobilité électrique sur son territoire en concluant une entente avec Hydro-Québec d’une durée de 20 ans pour le déploiement de bornes de recharge rapide pour véhicules électriques. C’est au rythme de deux sites par année que seront implantées ces bornes électriques stratégiquement situées près des grands axes routiers, des autoroutes et des boulevards à grande fréquentation, afin de couvrir la totalité du territoire lavallois.

« Je suis particulièrement heureuse de constater que les électromobilistes sont de plus en plus présents sur les routes. Avec l’ajout de ces nouvelles bornes, Laval devient un territoire particulièrement favorable pour accueillir de nouveaux véhicules électriques. L’invitation est donc lancée! », explique Virginie Dufour, conseillère municipale de Sainte-Rose et membre du comité exécutif.

Quatre prochaines bornes au Cosmodôme

« La Ville de Laval continue d’être un partenaire important du Circuit électrique, et cette entente nous assurera d’offrir un réseau de bornes fiables afin de soutenir les électromobilistes, qui sont de plus en plus nombreux à faire le choix de se propulser à l’électricité verte du Québec », souligne France Lampron, directrice de l'électrification des transports à Hydro-Québec.

Déjà, 12 sites de bornes publiques de recharge rapide sont en fonction sur le territoire. Dans les prochaines semaines, quatre nouvelles bornes seront installées au Cosmodôme, portant ainsi le total à 16.

Rappelons que les bornes de recharge rapide offrent une puissance largement supérieure aux bornes de niveau 1 et 2. Elles peuvent donc recharger une voiture électrique beaucoup plus rapidement.

Un choix écologique

Le véhicule électrique comporte un avantage écologique encore plus évident, au Québec, puisque la quasi-totalité de l’électricité est produite avec une source d’énergie propre et renouvelable : la force de l’eau.

De plus, sur l’ensemble de son cycle de vie, une auto électrique cause moins de tort à l’environnement qu’une auto à essence, car elle émet beaucoup moins de gaz à effet de serre (GES). Présentement, plus de 82 000 véhicules électriques roulent au Québec.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.