Publicité

15 octobre 2020 - 06:00

Sur le thème "Parlons-nous sans tabou"

Une campagne de sensibilisation aux violences sexuelles pour les 16-34 a débuté à Laval

Par Salle des nouvelles

La Table de concertation en violence conjugale et agressions à caractère sexuel de Laval (TCVCASL), le Centre d’aide aux victimes d’actes criminels de Laval (CAVAC de Laval), le Centre d'intervention en délinquance sexuelle (CIDS) et le Centre de prévention et d'intervention pour les victimes d'agression sexuelle (CPIVAS) ont lancé récemment une campagne de sensibilisation aux violences sexuelles pour les 16-34 ans.

Considérant que la problématique des violences sexuelles représente un problème social et de santé publique important au Québec   et suite à la vague de dénonciations dont nous avons toutes et tous été témoins cet été, il apparaissait nécessaire pour l'organisation d’entamer une conversation pour encourager la réflexion et inciter à parler de soi, de ses valeurs, de ses besoins et de ses limites.

Sur le thème "Brisons le tabou ensemble", l’équipe de travail derrière la campagne est en collaboration avec URBANIA pour la création d’un outil de sensibilisation.

La capsule vidéo développée dans le cadre de cette campagne s’inscrit dans leur série Mêle-toi de mes affaires et a été dévoilée au grand public le lundi 12 octobre dernier sur Facebook et Instagram.

Grâce à différents types de contenu qui seront publiés sur ces plateformes des médias sociaux, la campagne tâchera de sensibiliser les 16-34 ans aux violences sexuelles, de favoriser des relations positives et égalitaires et d’adresser les tabous en matière de sexualité.

Sur le site web du projet, il sera aussi possible de retrouver des outils de sensibilisation aux violences sexuelles qui seront ajoutés au courant des semaines à venir.

Le public est invité à se joindre à la conversation en utilisant le mot-clic #ParlonsNousSansTabou.

 

Pour suivre la Campagne sur Facebook : www.facebook.com/parlonsnoussanstabou

Pour suivre la Campagne sur Instagram : www.instagram.com/parlonsnoussanstabou  ou @parlonsnoussanstabou

Pour visiter notre site web : www.parlonsnoussanstabou.com

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.