Publicité

16 mai 2021 - 12:00 | Mis à jour : 17:58

Transport en commun

L'ARTM présentera sa refonte tarifaire

Par Salle des nouvelles

L’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) tiendra deux rencontres d’information virtuelles les 18 et 19 mai en lien avec la mise en oeuvre de la refonte tarifaire.

Adoptée à l’unanimité par le conseil d’administration de l’ARTM en décembre 2020 à la suite d’une vaste consultation publique, la phase 1 de la refonte tarifaire entrera en vigueur le 1er juillet 2021. La mise en œuvre de cette importante réforme qui simplifiera la vie des usagers se déploiera graduellement jusqu’en 2025.

La refonte permettra une simplification de la tarification du transport collectif en regroupant l’offre autour de deux familles de titres: Tous modes et Bus partout.

Ces dernières seront déployées d’ici le 1er juillet 2023 et remplaceront de nombreux titres existants. La mise en place de titres REM transitoires et l’atténuation des hausses tarifaires plus importantes liées au retrait des titres existants se feront du 1er juillet 2022 au 1er juillet 2025.

Des changements dans Laval

Laval, qui se trouve dans la Zone 3, passera en Zone B le 1er juillet. Bien que les changements spécifiques à cette zone entreront en vigueur seulement en juillet 2022, quelques nouveautés sont prévues pour la clientèle de la STL dès le 1er juillet. Les titres valides en Zone 3 (par exemple, le mensuel TRAM Zone 3) demeureront valides et en vente, le temps de la transition.

Certains nouveaux titres feront aussi leur apparition. Soyez sans crainte, la STL vous accompagnera et continuera de vous informer au fur et à mesure des changements. Ce qu'il faut retenir, c'est que d'ici juillet 2022, seules quelques nouveautés concernent le territoire lavallois.

Pour tous les détails sur les séances d’information, visitez la page Facebook de l’ARTM.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.