Publicité

29 juin 2021 - 17:00

Des installations originales

Quatre charrettes explicatives sur le projet de revitalisation dans le secteur Cartier

Par Catherine Deveault

Des installations originales ont été déployées à l’entrée de la ville, aux abords de la station de métro Cartier et à proximité du pont Viau. Il s’agit de quatre charrettes transformées en mobilier urbain qui permettent aux résidents du secteur, aux usagers du métro et aux cyclistes d’en apprendre davantage sur les grandes composantes du projet de revitalisation du secteur Cartier.

Inspirées de l’histoire du quartier, les charrettes ont différentes fonctions. On peut s’y arrêter pour se détendre, admirer le paysage, ajuster son vélo ou encore s’échauffer sur un banc d’exercice.

« Ces installations apprennent, entre autres, aux citoyens que l’un des principaux objectifs du projet de revitalisation est de créer un quartier axé sur les courtes distances. Nous voulons offrir aux résidents un milieu de vie où tous les services seront à proximité pour qu’ils puissent facilement se rendre à l’école, au parc et à l’épicerie que ce soit en vélo ou à pied. » souligne Stéphane Boyer, maire suppléant et conseiller municipal de Duvernay–Pont-Viau.

Le contenu informatif et imagé de chacune des charrettes aborde les thèmes centraux du projet de revitalisation du secteur Cartier, dont la valorisation des berges et des espaces verts, la création d’espaces publics, l’apaisement de la circulation automobile et la mise en valeur du patrimoine et du paysage.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.