Publicité

8 octobre 2021 - 18:00

Laval

Un nouveau sentier accessible ami des aînés au bois de l’Équerre à Laval

Par Salle des nouvelles

La Ville de Laval vient de procéder à l’octroi d’un contrat pour l’aménagement d’un nouveau sentier accessible ami des aînés (SAADA) adapté aux normes d’accessibilité universelle au bois de l’Équerre.

D’une longueur de 1 km, le sentier sera intégré en tout respect des milieux humides présents, qui présentent une valeur écologique élevée. 

En 2014, un premier sentier SAADA de 1,65 km a été aménagé au bois de l’Équerre. Il permet depuis à des usagers de tous les âges de profiter du plein air tout en découvrant un milieu écologique riche. Il s’agit d’un succès en matière d’accessibilité reconnu par l’organisme Kéroul (organisme accrédité par Tourisme Québec), qui a attribué au sentier sa certification d’accessibilité. 

« Il s’agit d’une excellente nouvelle pour les personnes aînées à Laval. Ce type d’aménagement est un atout qui met en valeur la richesse écologique de notre île tout en offrant la possibilité de maintenir ou d’adopter de saines habitudes de vie. Je me réjouis aussi pour tous les citoyens à mobilité réduite qui auront accès à encore plus de nature et d’activités de plein air grâce ce nouvel aménagement. », a indiqué Marc Demers, maire de Laval.

Le deuxième sentier SAADA sera aménagé sur un ancien chemin agricole déjà emprunté par les usagers du boisé et annexé au réseau de sentiers existants. Il sera accessible, notamment, par le stationnement du 4204, boulevard Industriel, ce qui permettra du même coup de désengorger l’aire d’accueil principale.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.