Publicité

1 octobre 2021 - 11:13

Texte commandité

Quel est le meilleur moment pour la prévention contre les fourmis charpentières ?

 

Nous avons tous entendu parler de la nature industrieuse des fourmis. L'une des espèces de fourmis les plus industrieuses est la fourmi charpentière, et même si nous pouvons admirer leurs efforts, ces parasites ne sont certainement pas les bienvenus dans la maison. Peut-être avez-vous vu les dégâts que les fourmis charpentières peuvent faire, ou peut-être êtes-vous simplement inquiet pour la sécurité de votre maison ? Dans tous les cas, il est important de se rappeler que le temps froid ne signifie pas nécessairement une pause dans la bataille pour empêcher les parasites d'entrer. En fait, l'hiver est le moment idéal pour que les fourmis charpentières s’installent dans votre maison. Si vous pensez avoir une infestation de fourmis charpentières, voici ce que vous devez savoir sur le meilleur moment pour la prévention contre celles-ci.

Qu’est-ce qu’une fourmi charpentière ?

Tout d'abord, il est important de s'assurer que les fourmis charpentières sont vraiment ce à quoi vous avez affaire. De nombreuses espèces de fourmis partagent la couleur noire et rouge foncé des fourmis charpentières, mais peu dans la région du Québec atteindront la taille des fourmis charpentières.

Les fourmis domestiques chercheront à trouver un coin pratique sous des bacs de rangement ou dans une boîte, ou trouveront un endroit à l'intérieur de vos murs pour s’installer, mais les fourmis charpentières utiliseront le bois de votre maison pour construire leurs galeries et leurs nids. La fourmi charpentière ne mange pas réellement du bois, donc une marque d'identification facile sera les tas de copeau qu'elles laissent près de leurs trous de sortie.

Quel est le meilleur moment pour la prévention contre les fourmis charpentières ?

L’hiver est le meilleur moment pour prévenir une infestation de fourmis charpentières. Les fourmis charpentières, comme la plupart des ravageurs, entreront en dormance par temps froid. Cela signifie se retirer dans les parties les plus profondes de leurs galeries et attendre le temps plus chaud avant de se nourrir, de pondre plus d'œufs et d'étendre leurs colonies. Si, cependant, il y a un endroit pratique pour que les fourmis puissent se nourrir confortablement, sans parler de la bonne nourriture disponible à rapporter à la galerie, alors les fourmis charpentières continueront leurs activités tout au long de l'hiver.

Comment prévenir une infestation de fourmis charpentières ?

Si vous cherchez à mettre un terme aux fourmis charpentières avant que la neige n’arrive, il y a quelques mesures que vous pouvez prendre. La bonne nouvelle pour ceux qui n'ont pas encore d'infestation est que la première étape de la prévention des fourmis charpentières est assez efficace. La mauvaise nouvelle pour ceux qui ont déjà des fourmis charpentières dans leur maison est que cela indique probablement un autre problème. Les fourmis charpentières ne commencent généralement pas une colonie dans du bois sec, préférant faire leurs galeries dans du bois ramolli par la pourriture sèche ou les dégâts d'eau.

Si vous avez des fourmis charpentières, vous voudrez d'abord inspecter votre maison pour détecter l'accumulation d'humidité et le bois pourri, et si vous n'en avez pas, la prévention commence également ici. S'assurer que les fuites, la condensation ou l'utilisation inappropriée des matériaux sont corrigées rendra votre maison beaucoup moins attrayante pour les fourmis charpentières.

Vérifier également les fissures dans les fondations, enlever les arbustes et les branches qui offrent un accès pratique à votre maison, stocker le bois de chauffage loin de la maison et du sol, et une bonne étanchéité des points d'entrée de la tuyauterie et du câblage découragera la plupart des fourmis.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.