X
Rechercher
Publicité

COVID-19

Ajustements des mesures sanitaires dans les milieux de travail

durée 14h00
23 février 2022
durée

Temps de lecture :

2 minutes

Par Mickael Couillerot, Journaliste

Dans la foulée des annonces gouvernementales, la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) annonce des ajustements de certaines mesures sanitaires dans les milieux de travail, qui entreront en vigueur le lundi 28 février prochain.

Les activités des milieux de travail peuvent se poursuivre dans des conditions adaptées au contexte, tout en demeurant les plus sécuritaires et les plus saines possibles.

Résumé des mesures d’ajustements en vigueur le 28 février 2022 :

– Le télétravail n’est plus obligatoire ; le retour progressif est possible en mode hybride.

– Le port du masque de qualité en continu n’est plus obligatoire s’il y a une distanciation physique (2 m) ou la présence de barrières physiques. Toutefois, le port du masque de qualité demeure nécessaire dans les aires de circulation.

– La capacité peut aller jusqu’à 100 % dans les transports. Le port du masque de qualité en continu est toujours requis. La consommation de nourriture et de boissons est limitée, mais non recommandée.

– Aucune distanciation physique ni barrière physique ne sont requises durant la consommation de nourriture dans les salles à manger et les salles de repos ; le port du masque de qualité est requis lorsqu’il n’y a pas de consommation de nourriture.

Notons que les mesures suivantes demeurent obligatoires en tout temps : l’exclusion des personnes symptomatiques, l’hygiène des mains, l’étiquette respiratoire, le nettoyage et la désinfection des surfaces (ex. : salles des toilettes) selon les exigences réglementaires applicables, de même que le nettoyage à chaque quart de travail des surfaces hautement touchées.

Ces ajustements des mesures pourraient évoluer en fonction de la situation épidémiologique, de l’arrivée éventuelle de variants et de l’évolution des connaissances scientifiques publiées, notamment celles sur l’effet protecteur de la vaccination contre le SRAS-CoV-2.

« L’annonce d’aujourd’hui représente une excellente nouvelle pour les milieux de travail du Québec. La CNESST met tout en œuvre pour les soutenir dans leur prise en charge de la santé et de la sécurité du travail, particulièrement au regard des mesures sanitaires. » commente Manuelle Oudar, présidente-directrice générale de la CNESST.

Comme le télétravail est une réalité appelée à perdurer pour de nombreux travailleurs et travailleuses du Québec, la CNESST rend disponibles sur son site Web différents outils visant à susciter un dialogue entre l’employeur et son personnel pour assurer une compréhension commune des modalités du télétravail, en fonction de la réalité et des besoins de chaque milieu.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Appel de candidatures au Programme d’accompagnement à la création petite enfance

La Ville de Laval invite les collectifs d’artistes et les compagnies professionnelles ou de la relève œuvrant en arts de la scène à soumettre leur candidature au Programme d’accompagnement à la création petite enfance d’ici le 6 juillet prochain.  Les lauréats bénéficieront d’une contribution de 50 000 $ sous forme de services et d’aide ...

Grossessesansalcool.ca vous renseigne sur l’alcool, la grossesse et la prévention du Trouble du spectre de l’alcoolisation fœtale

L’Association pour la santé publique du Québec (ASPQ) est heureuse de présenter son nouveau site web bilingue sur l’alcool, la grossesse et la prévention du Trouble du spectre de l’alcoolisation fœtale (TSAF).  Créé pour partager des faits et des ressources dans le respect des différentes réalités et pour réunir l’ensemble des outils de la ...

durée Hier 16h00

Un homme amputé lance un appel à la prudence aux enfants de Laval

Daniel Lanteigne, un doyen du Programme pour enfants amputés (LES VAINQUEURS) de l’Association des Amputés de guerre, connaît très bien les conséquences tragiques d’un accident de tracteur de pelouse.  À l’âge de six ans, il a subi un accident impliquant une telle machine. Maintenant dans la trentaine et père d’un jeune garçon, il tient plus que ...