Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Budget du Québec 2022-2023

Budget provincial et violences faites aux femmes : Des efforts restent à faire

durée 09h30
28 mars 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Mickael Couillerot, Journaliste

La Fédération des maisons pour femmes (FMHF) réagit à l’annonce du budget provincial. Des ajouts de 28 millions par année sur 5 ans dans le réseau des maisons d’hébergement pour femmes ont été annoncés. Bien que ces sommes ne permettent pas de répondre à l’ensemble des besoins, nous saluons les efforts consentis. 

Un montant de 9,3 millions alloué à la consolidation constitue un levier indéniable afin de rendre davantage de services aux femmes et aux enfants, à la hauteur de leurs besoins, mais ne permet pas de répondre à l’ensemble de leurs besoins de plus en plus complexes. Rappelons que les montants annoncés sont répartis sur plus d’une centaine de maisons à travers la province. 

La FMHF tient également à saluer l’annonce du considérable investissement de 48,2 millions pour le développement de maisons de 2e étape ainsi que l’annonce d’un montant de 7 millions afin d’aider les organismes qui ont pour mission de promouvoir l’égalité entre les femmes et les hommes. Rappelons que les maisons ne sont pas que de l’hébergement. Ce sont des ressources 24/7 offrant une multitude de services, dont des activités de sensibilisation au sein de la communauté, des services externes, des services jeunesse, de l’accompagnement et de l’écoute téléphonique. 

Cependant, seulement 2,4 millions sont attribués à la création de nouvelles maisons d’hébergement, ce qui, pour la FMHF, est trop peu. Les 36 maisons d’hébergement membres de la FMHF accueillent chaque année près de 3 000 femmes et 1 500 enfants ont des taux d’occupation avoisine voire dépasse 100 %. 

La prise en compte des besoins de logements sociaux est également un enjeu que la FMHF souhaitait voir adressé. Malheureusement, le budget prévu à cet effet est plus que timide. Rappelons que pour prévenir les féminicides et soutenir les femmes violentées, un filet de sécurité doit être érigé. L’accès au logement et les logements sociaux font partie intégrante de ce filet. 

Dans le contexte actuel de changement, la création d’un tribunal spécialisé en matière de violence sexuelle et de violence conjugale, les maisons d’hébergement vont être appelées à collaborer, d’où l’importance d’avoir un financement adéquat et continu pour consolider nos services, entre autres de concertation et de formation continue des intervenants sociojudiciaires et des corps policiers. 

Il faut maintenir les efforts afin que les maisons d’hébergement puissent remplir leurs différents mandats de façon optimale et efficace. 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


29 septembre 2022

Il sera possible de se faire vacciner pour la COVID-19 et l'influenza en même temps

Le directeur de la Santé publique le Dr Luc Boileau était de retour devant les médias après trois semaines sans avoir tenu de point de presse. Il a été question de la situation épidémiologique de la COVID-19 et de la campagne de vaccination contre l’influenza.  Le Dr Luc Boileau indique que la rentrée a été plus clémente que dans les deux ...

26 septembre 2022

Retour en images sur la cérémonie hommage aux policiers décédés en fonction

L’émotion était palpable ce dimanche en après-midi à Ottawa sur la colline parlementaire. Près de 4 500 policiers provenant des quatre coins du Canada, et de la région du Suroît, se sont réunis pour rendre hommage aux agents décédés dans l’exercice de leur fonction plus tôt cette année. Parmi les intervenants qui ont pris part à cette cérémonie ...

25 septembre 2022

Un comité parlementaire examine l'aide médicale à mourir et les troubles mentaux

Une psychiatre a déclaré devant le comité mixte spécial du Parlement sur l'aide médicale à mourir que les personnes atteintes de troubles mentaux peuvent souffrir pendant des décennies et que leur détresse est tout aussi valable que celle d'une personne souffrant de douleurs physiques. Les personnes souffrant «uniquement» de troubles mentaux ...