Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Prix Harfang des neiges

Un autre prix pour Les Clubs 4-H du Québec

durée 09h30
28 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Mickael Couillerot, Journaliste

Le Mouvement 4-H est très honoré d’avoir reçu, des mains du ministre Pierre Dufour, le prix Harfang des neiges dans la catégorie Contribution des sciences à la faune, le 13 juin dernier lors d’une cérémonie organisée par le ministère de la Forêt, de la Faune et des parcs.

En 2019, le projet Chenilles-espionnes a été développé par l’équipe du Mouvement 4-H en étroite collaboration avec l’équipe du Centre d’étude de la forêt (CEF) à l’UQAM, et tout particulièrement avec le Pr Alain Paquette, ainsi que le Pr Pierre Chastenay, de l’équipe de recherche en éducation scientifique et technologique (EREST) de l’UQAM, tout comme avec  le Pr Jean-Philippe Ayotte-Beaudet, titulaire de la Chaire de recherche sur l’éducation en plein air de l’Université de Sherbrooke.

L’attrait unique du projet s’explique par un partenariat de formation riche et originale impliquant des scientifiques, des didacticiens des sciences et un OBNL spécialisé en éducation scientifique.

Le projet Chenilles-espionnes est une initiative qui combine les objectifs d’un projet de recherche scientifique sur la biodiversité. Le projet permet d’accumuler des données utilisées par l’équipe de recherche du CEF afin de mieux connaître les interactions entre les espèces et la biodiversité des écosystèmes urbains.

Le projet a permis aux chercheurs en didactique et en éducation de l’EREST et du Centre de recherche pour l’enseignement et l’apprentissage (CREAS) de revoir la façon d’enseigner les sciences aux jeunes et également de valoriser les expériences en plein air pour stimuler des apprentissages profonds et une connexion à la nature.

Le projet Chenilles-espionnes a été réalisé dans le cadre du Programme NovaScience du ministère de l’Économie et de l’Innovation.

Le Mouvement 4-H a également l’habitude de rendre le savoir attrayant pour les jeunes et les familles. L’aspect éducatif du projet permet de stimuler l’intérêt des jeunes générations aux sciences, d’éduquer des citoyens quant aux espèces végétales et animales qui cohabitent dans leur milieu de vie, ainsi qu’à leurs interactions.

Pour plus d’information sur l’organisme, visitez le www.clubs4h.qc.ca.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Santé publique : la grève de trois jours des professionnels débute

Les professionnels de l’Institut national de santé publique (INSPQ) ont amorcé lundi matin une grève de trois jours. Ils ont manifesté à Montréal et à Québec, devant l’Assemblée nationale, dans ce contexte. Ce sont 400 professionnels: des conseillers scientifiques, des agents d’information, des analystes en informatique, notamment, qui sont ...

La décontamination de terrains pourrait coûter des milliards au Canada

Décontaminer l'ensemble des sites fédéraux coûtera plusieurs milliards de dollars au Canada. Par exemple, la décontamination de l'ancien emplacement de Giant Mine, au Yukon, coûtera à lui seul 4,38 milliards $, un sommet au pays. Les travaux, qui se sont amorcés en 2005, se prolongeront jusqu'en 2038. Cette somme ne comprend pas l'entretien à ...

25 novembre 2022

Les pédiatres révisent leurs recommandations sur le temps d'écran des tout-petits

La Société canadienne de pédiatrie a abandonné sa directive d'il y a cinq ans qui limitait le «temps d'écran» pour les tout-petits et les enfants d'âge préscolaire: elle encourage plutôt les parents à accorder la priorité aux émissions éducatives, interactives et adaptées à l’âge.  Dans de nouvelles directives publiées jeudi, la Société ...