Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Sondage

Les Canadiens font de moins en moins confiance à leurs médecins

durée 13h35
4 août 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne

Les Canadiens feraient moins confiance à leurs médecins aujourd’hui qu’avant la pandémie, s’il faut en croire les résultats d’un sondage réalisé pour le compte d’une firme australienne en Australie, au Canada et aux États−Unis.

Avant la pandémie, révèle l’enquête dévoilée récemment par Compare The Market, 87 % des Canadiens disaient faire confiance aux professionnels de la santé, un pourcentage qui bondissait à 96 % chez les 65 ans et plus. La situation était similaire dans les deux autres pays.

Cette confiance a été mise à mal depuis le début de la pandémie. En Australie, ce sont surtout les participants âgés de 35 à 54 ans qui rapportent se méfier davantage des médecins. Aux États−Unis, le déclin de la confiance est surtout notable chez les 24 ans et moins.

C’est au Canada que la confiance envers les médecins survit le mieux à la crise sanitaire. Le plus grand déclin a été constaté chez les 45−54 ans et le plus modeste chez les 35−44 ans, mais le recul est jusqu’à deux fois plus faible que dans les autres pays. Aujourd’hui, ce sont 82,7 % des Canadiens qui rapportent faire confiance aux médecins.

Interrogés quant à l’origine de cette perte de confiance, 42,3 % des participants canadiens ont mentionné les longues listes d’attente, 38,3 % des problèmes qui n’ont pas été pris au sérieux et 30,3 % des suggestions inutiles. Le quart des participants a aussi mentionné une erreur de diagnostic.

Plus des trois quarts des adultes canadiens et australiens considèrent que la pandémie est réelle et que les vaccins sont efficaces. Le scepticisme est un peu plus prononcé aux États−Unis.

Les trois quarts des adultes canadiens indiquent aussi faire pleinement confiance aux informations officielles concernant la COVID−19.

Le sondage a été réalisé par Pure Profile pour le compte de Compare The Market auprès de 1003 adultes canadiens en mars 2022.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


23 février 2024

Les outils pour cesser de fumer sont connus, mais peu utilisés par les fumeurs

Une recherche indique que même si une majorité de fumeurs et d’anciens fumeurs récents du Québec connaissent les services d’aide pour renoncer au tabagisme, peu les utilisent.  Un document publié jeudi par l’Institut national de santé publique (INSPQ) ajoute que même les aides pharmacologiques et les services bien connus sont relativement peu ...

22 février 2024

Les hospitalisations des enfants pour des maladies respiratoires bondissent au Canada

Alors que de nombreux hôpitaux sont surchargés un peu partout à travers le pays, le nombre d'hospitalisations des enfants pour des maladies respiratoires a grimpé en flèche, revenant ainsi aux taux prépandémiques.  C'est ce que révèlent les données de l'Institut canadien d'information sur la santé (ICIS) publiées jeudi. Pour la période 2022-2023, ...

22 février 2024

Nouvelle plateforme pour aider les aînés à prendre en charge leur santé

Une nouvelle plateforme dévoilée officiellement jeudi vise à fournir aux aînés et à leurs aidants les informations dont ils ont besoin pour prendre en charge leur état de santé ― dans un contexte où, on le sait, il n'y a pas suffisamment de ressources pour répondre à tous les besoins d'une population vieillissante. Élaborée par la Fondation AGES ...