Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Institut économique de Montréal

Pas de progrès pour l'attente aux urgences, montre un rapport de l'IEDM

durée 15h00
18 mars 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Le temps d'attente médian aux urgences est demeuré relativement stable d'une année à l'autre, atteignant 5 heures 13 minutes, indique un rapport publié lundi par l'Institut économique de Montréal (IEDM). 

Cela représente une hausse de deux minutes comparativement aux données de l'an dernier. Selon Emmanuelle B. Faubert, économiste à l'IEDM et autrice du rapport, bien que la situation soit stable, cela ne signifie pas pour autant qu'elle soit acceptable. 

Sur une période de cinq ans, la durée médiane de séjour en salle d’urgence de la province a augmenté de 42 minutes. Cette donnée calcule la durée de temps écoulée de l’enregistrement du patient à l’urgence jusqu’à son départ pour son domicile ou à son hospitalisation dans un autre département. 

Le rapport met en évidence qu'il existe de grandes disparités entre les régions du Québec. Les visites aux urgences dont la durée médiane est la plus longue sont dans les régions des Laurentides (7 heures et 18 minutes), de Lanaudière (6 heures et 56 minutes) et de Laval (6 heures et 53 minutes).

À l'opposé, les régions les plus performantes sont la Gaspésie (3 heures et 12 minutes), le Bas-Saint-Laurent (3 heures et 17 minutes) et la Côte-Nord (3 heures et 33 minutes). 

L'Hôpital Anna-Laberge, en Montérégie, et l'Hôpital Royale Victoria, à Montréal, ont été particulièrement achalandés en 2023-2024, avec une durée d'attente médiane respective de 13 heures et 4 minutes et 10 heures et 27 minutes. 

Dans d'autres centres hospitaliers, la situation est tout autre. Dans les salles d'urgence des hôpitaux de Montmagny, de Chauveau, de Trois-Pistoles et l'Hôpital de Notre-Dame-du-Lac, l'attente médiane est sous la barre des trois heures. 

Le contenu en santé de La Presse Canadienne obtient du financement grâce à un partenariat avec l’Association médicale canadienne. La Presse Canadienne est l’unique responsable des choix éditoriaux.

Katrine Desautels, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Des écologistes perturbent l'accès à l'Aéroport de Montréal

Des militants écologistes qui réclament la fin de tout nouveau projet d'exploitation fossile perturbent l'accès à l'Aéroport international Montréal-Trudeau. Des militants du groupe «The last generation» se seraient collé les mains au sol, sur l'une des voies qui mènent au débarcadère de l'aéroport de Montréal, mercredi vers 10 h. «Trois ...

Des médecins ont présenté des symptômes de stress post-traumatique durant la pandémie

Près d'un médecin sur cinq a présenté des symptômes de trouble du stress post-traumatique pendant la pandémie de COVID-19, révèle une nouvelle méta-analyse pilotée par un médecin de l'Université d'Ottawa. L'enquête a mesuré une prévalence de TSPT de 18,3 % parmi les médecins de 25 pays pendant la pandémie, ce qui est trois fois plus élevé que la ...

Nouvel espoir face au cancer du sein triple négatif

Un médicament déjà utilisé dans la lutte contre d'autres types de cancer du sein pourrait être utilisé face au cancer du sein triple négatif, un sous-type de cancer particulièrement agressif et susceptible de récidiver, démontrent des travaux réalisés au Centre universitaire de santé McGill. Le cancer du sein triple négatif touche environ 12 % ...