Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Affaire de viol collectif: aucuns fonds gouvernementaux impliqués, dit Hockey Canada

durée 16h57
20 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne, 2022

OTTAWA — Hockey Canada assure ne pas avoir «balayé sous le tapis» l'affaire de viol collectif alléguée récemment révélée au grand jour et affirme qu'aucuns fonds gouvernementaux n'ont servi dans l'entente à l'amiable conclue.

Comparaissant lundi devant le comité parlementaire du Patrimoine, le chef de la direction de l'organisation, Tom Renney, a dit que cette dernière comptait «collaborer pleinement» à l'audit financier demandé par la ministre des Sports, Pascale Ste-Onge.

D'emblée, il a toutefois soutenu qu'aucuns fonds publics n'étaient en cause et il a cherché à démentir «des commentaires faits en public qui reposent sur des spéculations».

«Hockey Canada est au fait (d'informations rapportées voulant) que nous avons échoué à enquêter sur l'incident, que nous avons tenté de le camoufler et que nous avons balayé l'enjeu sous le tapis. Rien ne pourrait être plus loin de la vérité», a déclaré M. Renney.

Selon les informations d'abord rapportées par le réseau TSN, une femme qui aurait été agressée sexuellement par huit joueurs juniors de la Ligue canadienne de hockey a abandonné une poursuite après un accord à l'amiable.

Dans les documents de cour qui ont été cités, la jeune femme allègue avoir été agressée sexuellement à plusieurs reprises dans une chambre d'hôtel après un gala de Hockey Canada en juin 2018.

M. Renney a affirmé que l'organisation avait alerté la police dès qu'elle avait été informée des allégations, «au lendemain» du moment où les faits seraient survenus. «Une enquête indépendante» a aussi été lancée par Hockey Canada, a-t-il dit, mentionnant que celle-ci ne s'est pas conclue puisque la victime alléguée a choisi de ne pas s'entretenir avec les responsables. «C'était son droit et nous respectons ses souhaits.»

Émilie Bergeron, La Presse Canadienne